Élection présidentielle 2022

Contre les abandons d'animaux, Emmanuel Macron annonce de nouvelles mesures

par Aurélie LOEK
Publié le 4 octobre 2021 à 14h50
JT Perso

Source : TF1 Info

AMI DES BÊTES - En déplacement dans un refuge de la Société de protection des animaux en Haute-Saône, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures pour soutenir les refuges et réduire l'abandon de chiens et de chats en France.

"Nous sommes un pays attaché au bien-être animal, à la condition animale". Dans le cadre de la journée de la protection des animaux, le président Emmanuel Macron s'est rendu dans le refuge Saint-Adrien, à Gray, en Haute-Saône et en a profité pour faire de nouvelles annonces sur la protection des animaux de compagnie. 

Rappelant que 15 millions d'euros du premier plan de relance étaient dédiés au soutien de 300 refuges, le président de la République a annoncé vouloir doubler ce budget, en ajoutant 15 millions d'euros en plus pour accompagner d'autres structures.

La France, championne d'Europe d'abandon de chiens et de chats

Déplorant également que la France détienne le record d'Europe d'abandon d'animaux avec en moyenne 100.000 chiens et chats qui arrivent chaque année dans les refuges, Emmanuel Macron a déclaré vouloir responsabiliser les acheteurs. "On va renforcer les sanctions pour vraiment être beaucoup plus dissuasif à l'égard de celles et ceux qui abandonnent dans la nature  leur chat ou leur chien", a-t-il déclaré à la presse lors de son déplacement. 

À sa suite, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a prévu d'ici à la fin de l'année un décret interdisant l'achat d'animaux à la sauvette, au pied des camions. Il a également proposé des amendements à la loi sur la maltraitance animale examinée par le Sénat le 30 septembre et 1er octobre dernier, pour mieux encadrer la vente en ligne et éviter "l'achat impulsif". 

La proposition de loi a été adoptée en première lecture par la chambre haute à l’issue des débats, mais les ONG animalières ont dénoncé l'édulcoration de certaines mesures phares. Les sénateurs sont notamment revenus sur l'interdiction programmée de la vente d'animaux de compagnie dans les animaleries, votée par les députés, comme sur l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques itinérants et des delphinariums.

Lire aussi

Députés et sénateurs vont maintenant tenter de trouver un accord en vue d'une adoption définitive rapide, faute de quoi l'Assemblée aura le dernier mot.

En France, un foyer sur deux possède au moins un animal de compagnie, selon une étude Facco/Kantar TNS de 2018. Cette année-là, 7,6 millions de chiens et 14,2 millions de chats étaient dénombrés. Des chiffres probablement en augmentation, alors que les éleveurs sont débordés de demandes depuis le confinement.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info