COVID-19 - Invité de la matinale de LCI ce mercredi, le secrétaire d’Etat chargé du Tourisme a estimé que les opposants au pass sanitaire étaient "ceux qui veulent qu'on tire le rideau, qu’on continue peut-être à endetter les générations futures". Il a fustigé le rôle de fédérateur des anti-pass sanitaire joué par l'ex-RN Florian Philippot.

Les manifestations contre le pass sanitaire réunissent toujours des dizaines de milliers de personnes partout en France les samedis. Ce mercredi sur LCI, le secrétaire d’État chargé du Tourisme a pointé du doigt ses opposants, assurant que ce dernier n'était pas liberticide. "Les anti-pass sanitaire ce sont ceux qui veulent qu’on tire le rideau, qu’on continue peut-être à endetter les générations futures parce qu’on a une forme d’individualisme poussé à l’extrême", a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne.

"Je vois effectivement des gens qui peuvent avoir des doutes, et on est là aussi pour apporter des réponses aux doutes, et la meilleure réponse, c’est la science, la raison, les chiffres. Le vaccin, il permet d’être mieux protégé, de ne pas tomber dans des formes graves. Le vaccin, c’est ce qui permet de maintenir ouverts les restaurants, les parcs de loisirs…", a-t-il plaidé. 

Le secrétaire d'Etat a plus particulièrement pointé du doigt une figure du mouvement : l'ancien numéro 2 du Rassemblement national Florian Philippot qui, selon lui, "cherche à se refaire la cerise sur cette histoire en fédérant les anti-pass sanitaire. Je crois que c’est très irresponsable car aujourd’hui le pass sanitaire, c’est l’assurance que la vie se poursuive tout en luttant contre le virus". "Il en va de la poursuite de la vie de la nation, et quand on est patriote [nom du mouvement de Florian Philippot, ndlr], ce qui passe avant tout c’est l’intérêt de la nation, ce n’est pas le petit intérêt individuel et nombriliste."


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info