La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du Monde au Qatar : les Bleus sont "pleutres", regrette Sandrine Rousseau

A. Lo.
Publié le 29 novembre 2022 à 10h47
JT Perso

Source : Le JT

Le Mondial se déroulant au Qatar, la députée EELV Sandrine Rousseau a déclaré ne pas regarder les matchs de l'équipe de France.
Elle a regretté la faible mobilisation des Bleus sur les questions politiques.
Pour elle, ils sont "pleutres" et manquent de "courage".

L'élue des Verts n'a pas manqué de sévérité vis-à-vis des Bleus. Si la députée parisienne Sandrine Rousseau a expliqué qu'elle ne regardait pas la Coupe du Monde de football pour des convictions politiques, celle-ci se déroulant au Qatar, elle a regretté l'absence de prises de parole politiques de la part des footballeurs français. "Je pense que l'équipe de France est parmi celles qui manquent le plus de courage", a dénoncé l'écologiste, "ils sont pleutres".

Un Mondial ponctué de polémiques

"Le Qatar est un pays qui torture les personnes LGBT. C'est un pays qui condamne à la peine de mort les personnes homosexuelles dès lors qu'elles sont musulmanes. Il s'agit de défendre des personnes qui risquent leur vie", a justifié Sandrine Rousseau sur franceinfo, ce lundi 28 novembre.

Cet événement sportif qui a commencé le 20 novembre dernier est ponctué de polémiques, le Qatar étant critiqué dans de nombreux domaines. Des ONG ont dénoncé les conditions de travail des ouvriers qui ont construit les stades et les infrastructures pour accueillir les supporters, tout comme l'absence de droits accordés aux personnes LGBT+.

Lire aussi

Sur ce dernier sujet, sept sélections européennes, dont la France, avaient dit leur intention de faire porter à leur capitaine un brassard arc-en-ciel "One Love" mais y ont finalement renoncé juste avant le début du tournoi, la Fifa les ayant menacées de sanctions sportives. Pour contester cette position, avant leur premier match, sur la photo officielle, les joueurs allemands avaient ostensiblement couvert leur bouche de la main, protestant symboliquement contre ce qu'ils considèrent comme une atteinte à leur liberté d'expression. 


A. Lo.

Tout
TF1 Info