La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Justine Faure, avec le service politique de TF1/LCI
Publié le 20 avril 2021 à 13h17, mis à jour le 20 avril 2021 à 14h55
JT Perso

Source : TF1 Info

COVID-19 - Dans une interview au Télégramme, le ministre de la Santé laisse entendre que le déconfinement du pays le mois prochain pourrait se faire "territoire par territoire".

Toutes les régions, tous les départements seront-ils déconfinés en même temps ? Pas nécessairement, selon le ministre de la Santé. Dans une interview au Télégramme publiée ce mardi, Olivier Véran se dit "ouvert à l’idée d’une approche territoire par territoire dans la levée des mesures de freinage""Lorsqu’on envisage de lever un certain nombre de contraintes, il faut regarder la situation épidémique dans chaque territoire, la situation hospitalière et, de façon générale, le niveau de saturation des hôpitaux en France", ajoute-t-il.

Pour le déconfinement, le gouvernement pourrait donc opter pour la même stratégie que pour la mise en place de restrictions il y a plusieurs semaines. En effet, un temps défavorable à une approche territoriale, l'exécutif s'y était résolu au début de l'année. Il avait d'abord décidé d'imposer un confinement le week-end dans certains territoires comme le littoral des Alpes-Maritimes et l'agglomération de Dunkerque. Le Premier ministre avait ensuite annoncé de nouvelles restrictions dans certaines régions comme l'Ile-de-France et les Hauts-de-France, avant que le Président ne les étende à l'ensemble du territoire le 31 mars dernier.

Auprès de LCI, un conseiller gouvernemental confirme qu'il s'agit d'une option à laquelle travaille le gouvernement et que "cette approche a été considérée comme valable par le Conseil scientifique". Un autre assure que cette option est "fort probable", mais précise : "cela ne veut pas dire que ça concernerait toutes les mesures. On pourrait par exemple rouvrir les commerces partout, mais les terrasses de façon différenciée". Une source gouvernementale indique également à LCI qu'à l'heure actuelle rien n'est arbitré sur le sujet et que des décisions pourraient être prises lors des prochains Conseils de défense. 

Quels départements pourraient être déconfinés en premier ?

Si la territorialisation est retenue, des territoires comme la Bretagne pourraient être libérés des contraintes avant les autres. Aujourd'hui selon la carte du taux d'incidence par départements disponible sur Covid tracker, plusieurs sont sous la barre des 250 cas pour 100.000 habitants, seuil fixé par le gouvernement il y a plusieurs semaines pour placer les territoires sous surveillance ou leur imposer des mesures restrictives. Il s'agit notamment du Finistère, du Morbihan, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, du Gers ou du Lot. 

Lire aussi

Si le ministre de la Santé observe une "décroissance" de l'épidémie, il remarque que "nous sommes toujours à un niveau très élevé et la descente n’est pas encore suffisamment rapide et tranchée. Il nous faut continuer nos efforts". Interrogé sur une levée des restrictions à la mi-mai, le ministre a répondu que "cela fera(it) l’objet d’annonces en temps voulu". Aujourd'hui, le calendrier est le suivant : "le 26 avril la réouverture des écoles en présentiel ; le 3 mai la réouverture des collèges et lycées en présentiel, et nous pourrons envisager ensuite un certain nombre d’allégements des mesures à partir de la mi-mai", a-t-il dit.


Justine Faure, avec le service politique de TF1/LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info