Grève du 13 janvier 2022 : jeudi noir à l'école

Jean-Michel Blanquer à Ibiza : le ministre "a respecté les règles", selon l'exécutif

LCI avec AFP
Publié le 18 janvier 2022 à 6h05, mis à jour le 18 janvier 2022 à 13h40
JT Perso

Source : TF1 Info

POLÉMIQUE - Après les révélations de Mediapart sur les vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza, pendant lesquelles il a annoncé le protocole sanitaire à l'école pour la rentrée, l'exécutif a défendu son ministre de l'Éducation nationale. Le patron du groupe LaREM à l'Assemblée, Christophe Castaner, a appelé les troupes à "faire bloc".

Circulez, il n'y a rien à voir. Jean-Michel Blanquer fait face à un nouveau tollé depuis que Mediapart a révélé lundi 17 décembre que le ministre de l'Éducation nationale se trouvait à Ibiza lorsqu'il a dévoilé le nouveau - et controversé - protocole sanitaire pour les écoles, à la veille de la rentrée de janvier. Mais cela "n’a rien d’extraordinaire", selon le ministère, indiquant que Jean-Michel Blanquer a "travaillé à distance". 

"Jean-Michel Blanquer a respecté les règles : être à moins de deux heures de Paris, en Europe et joignable", a réagi l’exécutif auprès de LCI. Mais "l'image n'est pas géniale", concède-t-on au sommet de l'État. Selon nos informations, la destination d'Ibiza a fait grincer des dents au sein du pouvoir, n'y voyant pas un bon signal alors que la situation sanitaire était mauvaise. 

Le ministre était "dans un cadre privé pour quatre jours de vacances",  "qu'il ait été à distance ou pas ne change rien", a également défendu le ministère.

Un court laps de temps entre les annonces et la rentrée

Le ministre avait dévoilé les grandes lignes du nouveau protocole sanitaire dans une interview pour l'édition abonnée du quotidien Le Parisien le dimanche 2 janvier, veille de la rentrée des classes, ne laissant que peu de temps aux écoles pour s'organiser, ce qui avait accentué la grogne des équipes dans les établissements

"Le Haut conseil à la santé publique a rendu son avis le dimanche à 17 heures, le protocole est décidé dans le cadre général et il a ensuite été décliné pour les écoles", a-t-on précisé, pour expliquer le court laps de temps entre les annonces et la rentrée des élèves. "S'il avait été là, ça ne serait pas sorti plus tôt", a affirmé le ministère.

Matignon était averti de son voyage

Selon des informations confirmées à LCI de source gouvernementale, Jean-Michel Blanquer avait bien averti Matignon de son projet de déplacement. Des conseillers de Matignon avaient tenté de l'en dissuader, jugeant que, même s'il respectait les règles édictées, ce voyage à Ibiza passerait mal sur le plan symbolique.

Côté majorité parlementaire, le patron du groupe LaREM à l'Assemblée nationale, Christophe Castaner, a appelé ses troupes à "faire bloc" derrière l'exécutif. "Je compte sur vous pour ne jamais flancher sur les polémiques microcosmiques", a-t-il insisté mardi matin en réunion de groupe. 

La valse des protocoles sanitaires dans les écoles au cours des dernières semaines, trois en une semaine, a provoqué la colère des enseignants, dont une partie s'est mis en grève le 13 janvier, un mouvement largement suivi. Plusieurs syndicats ont appelé à une nouvelle journée d'action pour le jeudi 20 janvier, qui pourrait se traduire par une nouvelle grève.


LCI avec AFP

Tout
TF1 Info