Le pass vaccinal, plus qu'un mauvais souvenir ?

Fin du masque en intérieur et allégement du pass vaccinal envisagés "à la mi-mars", selon Véran

La rédaction de TF1info
Publié le 16 février 2022 à 11h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le ministre de la Santé a envisagé mercredi la fin du port du masque en intérieur pour les adultes et les enfants d'ici un mois.
Un allègement du pass vaccinal à cette échéance est aussi à l'ordre du jour si la circulation du virus est "très faible".

"Je ne dis pas qu’on allègera tout, mais probablement qu’à la mi-mars, on pourra alléger à nouveau". Le retour à la normale devrait se concrétiser encore un peu dans l'Hexagone avec la suppression, d'ici un mois, de nouvelles contraintes, à condition que l’hôpital soit "en état de fonctionnement normal" et que la circulation du virus soir "très faible", selon les dernières précisions du ministre de la Santé, Olivier Véran, concernant le calendrier prévu. "On pourrait commencer à se poser la question du port du masque en intérieur. Et la question du pass vaccinal", a-t-il détaillé ce mercredi 16 février sur Franceinfo, soulignant que ça ne sera peut-être pas le cas "dans les endroits les plus à risque", comme les discothèques. 

Une sortie de vague "d'ici quelques semaines"

"Nous pourrons commencer à alléger fortement le dispositif du pass vaccinal, peut-être pas tout en bloc, peut-être qu'on gardera des mesures, pour la fin mars, début avril", a-t-il poursuivi tandis que "nous pourrons enlever les masques pour les adultes et pour les enfants, pour tout ou partie des lieux fermés, y compris sans pass".

"On sera toujours attaqués" sur le calendrier, a-t-il commenté, assurant que "la stratégie d'allègements progressifs proportionnée à la charge virale était la bonne". Le Covid-19 "n'est pas derrière nous, mais ça s'améliore nettement partout (...), donc c'est une nouvelle rassurante", s'est félicité le ministre, rappelant toutefois qu'"il y a encore beaucoup de malades à l'hôpital, en réanimation et encore beaucoup trop de morts au quotidien". Selon lui, "si on continue sur cette dynamique-là, on pourra sortir totalement de la vague d'ici à quelques semaines". Quant à la possibilité d'une vague estivale, "on ne peut pas l'exclure", a-t-il admis se disant toutefois "rassuré" sur le fait qu'"on devrait vivre avec plus de tranquillité au moins au cours des prochains mois".

Lire aussi

Selon les chiffres officiels diffusés mardi soir, le nombre de personnes hospitalisées s'élève à 31.091, les services de soins critiques comptent 3235 malades, et 304 personnes sont mortes à l'hôpital avec un diagnostic Covid en 24 heures.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info