Covid-19 : le défi de la vaccination

"Il faut renoncer à cette folie de la vaccination obligatoire pour les pompiers", estime L. Jacobelli, porte-parole du RN

Publié le 18 août 2021 à 10h34
JT Perso

Source : TF1 Info

INTERVIEW - Invité de la matinale de LCI ce mercredi, le porte-parole du Rassemblement national, a estimé qu'il fallait renoncer, au nom de la "liberté vaccinale", aux "mesures de rétorsion" à l'égard des pompiers qui refusent de se faire vacciner car "on a besoin d'eux".

"On voit bien qu'on a besoin d'eux". Au lendemain du déplacement d'Emmanuel Macron dans l'arrière-pays de Saint-Tropez, dans le Var, et le massif des Maures, toujours en proie aux flammes, Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national et invité de La Matinale sur LCI ce mercredi a estimé qu'"il faut aussi renoncer à cette folie de la vaccination obligatoire pour les pompiers, et de mesures de rétorsion si jamais ils refusent".

"Le soutien physique et moral c'est bien, le soutien opérationnel et financier, c'est mieux" a-t-il expliqué, tout en reconnaissant que "c'est une bonne chose d'aller voir les pompiers, d'aller voir ceux qui se battent, soutenir les populations".

"Disproportionné de tailler dans les libertés individuelles"

"Nous reconnaissons bien évidemment le rôle du vaccin dans la lutte contre la pandémie, nous pensons que c'est un choix personnel et d'ailleurs je crois que deux tiers des Français vaccinables sont vaccinés donc ça marche assez bien en termes de choix personnel", a détaillé Laurent Jacobelli rappelant que "le Rassemblement national est pour la liberté vaccinale".

"Par contre nous sommes contre le pass sanitaire", a-t-il souligné, invoquant "une raison de proportionnalité". Et de détailler : "nous trouvons qu'il est disproportionné de tailler dans les libertés individuelles, de se déplacer, de travailler, ou d'aller à l'école pour les plus jeunes, par rapport au résultat de ce pass sanitaire qui est souvent une aberration (...) il y a tellement d'impossibilités de contrôles que cela ne sert probablement à rien et d'ailleurs on a l'exemple anglais".

Lire aussi

Concernant les auteurs de l'acte de vandalisme dans un centre de vaccination près de Toulouse où 3500 doses ont été détruites, le  porte-parole du Rassemblement national a estimé que "ces gens là sont des irresponsables" et qu'ils "doivent être condamnés". Et d'insister : "On peut être contre le pass sanitaire, contre le vaccin mais tout ça doit se faire dans un cadre démocratique".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info