Covid-19 : la France face à la 7e vague

Covid-19 : le Conseil scientifique sera remplacé par "une structure plus pérenne"

Vincent Michelon
Publié le 25 juin 2022 à 15h57
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Présidé par Jean-François Delfraissy depuis son lancement en mars 2020, le Conseil scientifique dédié au Covid achèvera sa mission le 31 juillet 2022.
Pour le remplacer, le gouvernement planche sur la création d'une structure "d'anticipation des crises".

Il était devenu au cours des mois l'épicentre des recommandations relatives à la crise sanitaire. Lancé le 11 mars 2020, au tout début de la pandémie de Covid-19, le Conseil scientifique, conçu à l'origine comme un organisme transitoire, a poursuivi ses missions tout au long de la crise sanitaire, multipliant les avis thématiques pour éclairer l'exécutif dans ses décisions. 

Alors que l'institution présidée par Jean-François Delfraissy doit achever prochainement sa mission, le gouvernement envisage de le remplacer par une autre structure, dans le cadre de l'avant-projet de loi destiné à anticiper les mesures sanitaires au-delà du 31 juillet 2022.

Un article de l'avant-projet de loi, soumis au Conseil d'État avant d'être discuté avec l'opposition, prévoit en effet la création d'un "comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires", qui serait relié aux ministères de la Santé et de la Recherche. 

Lire aussi

Un champ élargi

La nouvelle structure, dont la composition et les missions seraient "définies par décret", rendrait périodiquement des avis sur la situation sanitaire et les connaissances scientifiques qui s'y rapportent", selon le projet de texte provisoire que nous avons pu consulter. Comme l'actuel Conseil scientifique, il pourrait également "formuler des recommandations".

Ce comité serait toutefois "une structure plus pérenne d'anticipation des crises", avec "une veille plus pérenne et plus large que le Covid", a détaillé samedi à LCI une source au ministère de la Santé. 

Ce projet, qui peut être "amené à évoluer" au fil des discussions, s'inscrit dans l'avant-projet de loi prévoyant le maintien de certains outils de gestion de la crise sanitaire, comme le passe sanitaire aux frontières du pays cet été ou encore le fichier Si-Dep.


Vincent Michelon

Tout
TF1 Info