Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Levée du port du masque : "La fin de l'obligation ne signifie pas la fin de la vigilance", prévient Olivier Véran

Y.R. avec AFP
Publié le 14 mars 2022 à 17h16
JT Perso

Source : JT 20h WE

Depuis ce lundi 14 mars, la France a acté la levée du masque, à quelques exceptions près, et du pass vaccinal.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a appelé à ne pas relâcher la vigilance malgré l'allégement des restrictions.

Olivier Véran met en garde sur les conséquences d'un relâchement. Depuis ce lundi 14 mars, il n'est plus obligatoire d'être masqué sur son lieu de travail ou de devoir présenter un pass vaccinal valide pour prendre un café au bar, se faire une toile ou aller au restaurant. Malgré cet allégement des restrictions, la vigilance doit rester la règle, selon le ministre de la Santé. 

"Le fait de retirer nos masques aujourd'hui, de ne plus présenter le pass, ne signifie pas que nous devions cesser d'être vigilants, pour nous-mêmes ou pour les autres", a-t-il indiqué, en marge de l'inauguration d'un centre de soins non programmés aux Sables-d'Olonne. "J'invite les Françaises et les Français à porter le masque en toutes circonstances qui peuvent les exposer eux-mêmes ou leur entourage à des risques de contaminations. La fin de l'obligation ne signifie pas la fin de la vigilance."

La levée de l'essentiel des mesures anti-Covid coïncide avec une hausse progressive de cas positifs (20.917) et une légère augmentation des hospitalisations (20.917), selon les chiffres fournis par Santé publique France (SpF), dimanche 13 mars. 

"On voit un rebond partout, dans les pays où l'on continue de porter le masque et où il y a encore un pass actif, comme dans les pays dans lesquels le masque a déjà été retiré depuis plusieurs jours ou semaines et où le pass n'est déjà plus actif", a relativisé Olivier Véran. "Est-ce que le fait de pouvoir retirer aujourd'hui le masque est une mauvaise décision au regard du rebond ? La réponse est non", a assuré le locataire du 14 avenue Duquesne, ajoutant : "Ce rebond n'est pas une vague."


Y.R. avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info