Covid-19 : Christiane Taubira refuse d'appeler à la vaccination en Guyane mais précise sur Twitter que "les arguments antivax sont un tissu d’imbécillités"

ALG
Publié le 23 septembre 2021 à 12h03, mis à jour le 23 septembre 2021 à 14h56
THOMAS SAMSON / AFP
THOMAS SAMSON / AFP - Source : THOMAS SAMSON / AFP

RESPONSABILITÉ - L'ancienne ministre de la Justice s'est refusé ce jeudi à inciter la population guyanaise à se faire vacciner, estimant n'avoir pas les éléments d'information nécessaires pour le faire.

"Je considère que je tiens un propos responsable". L'ex-ministre Christiane Taubira s'est refusée jeudi à appeler la population de la Guyane, où seulement 19% des habitants disposent d'un schéma vaccinal complet, à se faire vacciner massivement contre le Covid-19, parce qu'elle ne veut pas, entre autres, "culpabiliser les Guyanais" et "décrédibiliser" sa "parole forte".

"Je suis une responsable politique qui n'est pas en exercice et qui par conséquent ne dispose pas des éléments d'information qui lui permettraient formellement soit de donner consigne, soit de considérer qu'au vu de ces éléments d'information 'je considère que'...", a-t-elle expliqué sur RTL.

"Une médiatrice ou un médiateur"

Alors qu'on lui faisait remarquer que cette position était "facile" pour l'ex-députée de Guyane, dont la voix compte, elle a fait valoir que "la question du poids, de la légitimité, de la crédibilité de la parole publique est une vraie question". À cet égard, "nommer une médiatrice ou un médiateur" serait "responsable", "parce que manifestement il n'y a plus de capacité d'entente entre la parole officielle, les autorités sur place", et les Guyanais, a-t-elle dit.  Avant de les culpabiliser, ces derniers "doivent prendre et prennent au sérieux la question de la santé".

Soulignant l'éloignement de la Guyane par rapport à la métropole, elle a encore argué "qu'on ne (pouvait) pas faire la même analyse" pour les deux territoires, où les taux de vaccination sont "pratiquement inverses".

"Irresponsable"

"Sur ce coup là, en total désaccord avec Christiane Taubira. Et encore plus vu le taux actuel de vaccination", a réagi dans la foulée de ces déclarations sur Twitter, Matthieu Orphelin, député du Maine et Loire et co-président du groupe EDS (Ecologie Démocratie Solidarité) à l'Assemblée Nationale. "Taubira est irresponsable. Il n'y a pas d'autres mots. Les moralistes sont souvent les pires démagos", a tweeté pour sa part le maire de Béziers Robert Ménard.

Un tweet pour "clarifier"

"Pour les personnes de bonne foi et celles de mauvaise foi" qui pourraient l'accuser d'être anti-vaccins, elle a ensuite "clarifié" son propos dans un tweet en répétant que "les arguments antivax sont un tissu d’imbécillités". Elle a souligné qu'elle est elle-même "vaccinée, EN GUYANE, depuis 4 mois, sans en faire mystère". Interrogée lundi dans l'émission "C à vous" de France 5 sur la violence des antivax, elle l'avait jugée "intolérable". "En plus, c'est un ramassis d'imbécillités, d'asocialité, d'antisocialité... Ca laisse sans voix", avait-elle dit.

Il n'en demeure pas moins que du côté de Kourou, la situation est alarmante : Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, doit d'ailleurs se rendre en visite officielle sur le territoire d'Outre-Mer, à compter de ce vendredi et pour quatre jours, "pour faire un point sur la gestion de la crise sanitaire et sur la campagne de vaccination", a-t-il indiqué sur Twitter.


ALG

Tout
TF1 Info