PROTOCOLE SANITAIRE - Assimilant la restauration collective à un "maillon faible" face au Covid-19, le ministre de l’Éducation nationale a de nouveau recommandé de ne pas y envoyer ses enfants quand cela est possible.

En même temps que les classes de maternelle et de primaire, les cantines scolaires rouvriront ce lundi 26 avril, après trois semaines de fermeture. Mais alors que cette rentrée se prépare dans un cadre sanitaire strict, Jean-Michel Blanquer a adressé une recommandation aux parents ce vendredi, qualifiant la restauration collective de "maillon faible".

"Quand on peut avoir son enfant chez soi pour le déjeuner, c'est mieux", a reconnu le ministre de l'Éducation nationale ce vendredi sur Franceinfo, soulignant que ce conseil n'est pas nouveau. 

"Un enjeu social et de santé"

"C'est bien de souligner cette recommandation de façon à ce qu'il y ait moins d'enfants à la cantine et que ça soit les enfants qui en ont le plus besoin qui puissent en bénéficier", a-t-il poursuivi, avant de préciser son propos sur les réfectoires. "C'est le maillon faible non pas du protocole sanitaire mais de la vie quotidienne", a-t-il rappelé, en évoquant les repas en général, y compris en famille. 

Soulignant l'"enjeu social et de santé" des cantines scolaire, il a toutefois insisté sur le fait qu'elles demeurent "indispensables" puisque "pour beaucoup d'enfants c'est le moment d'un repas équilibré."

Pour l'heure, le protocole en vigueur prévoit d'accorder une attention particulière à l’hygiène des mains des enfants, ainsi qu'au renouvellement de l’air dans les espaces de restauration. En outre, les tables doivent être nettoyées et désinfectées, "a minima, après chaque service et si possible après chaque repas", détaille le site du ministère de l'Éducation nationale. Pour ce qui concerne la maternelle et le primaire, "les élèves d’une même classe déjeunent ensemble en maintenant une distanciation d’au moins deux mètres avec ceux des autres classes".


ALG

Tout
TF1 Info