La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Annonces de Jean Castex : qu'en pense l'opposition ?

V. F, avec AFP
Publié le 29 janvier 2021 à 23h33
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

REACTIONS - A droite comme à gauche, les élus de l'opposition ont majoritairement peu goûté les nouvelles mesures de restriction annoncées par Jean Castex vendredi 29 janvier.

La majorité des opposants de droite comme de gauche ne se sont pas révélés tendres au sujet des nouvelles restrictions détaillées par Jean Castex vendredi soir, pour freiner la propagation de Covid-19 et afin d'éviter un reconfinement. Ils jugent majoritairement ces "annonces mineures" et insuffisantes pour "reprendre contrôle sur l'épidémie". Voici un florilège de réactions.

"Tout ça pour ça !" pour une bonne partie de l'opposition

"Tout ça pour ça", ont déploré à l'unisson le chef de file des députés LR, Damien Abad et le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel. 

Pour Damien Abad, "il est particulièrement dangereux de jouer sur la corde psychologique des Français en faisant monter la menace du confinement ces derniers jours pour finalement envoyer à la volée un Premier ministre embarrassé faire des annonces mineures", a tweeté le député LR de l'Ain.

Quant au secrétaire national du PCF, il a tout simplement reconnu que "la France ne risquait pas de reprendre contrôle sur l’épidémie et rassurer les français avec ces mesures". "Rien sur la campagne de vaccination et pas de sortie du tunnel en vue !", a dénoncé l'élu communiste sur Twitter.

A l'opposé de l'échiquier politique, le RN s'est félicité avec ironie de la fermeture des frontières aux pays hors-UE tout en déplorant "le temps perdu". "Ce tweet a un an jour pour jour. Les membres du gouvernement riaient au nez de ceux qui réclamaient cette mesure de bon sens, Emmanuel Macron nous expliquait doctement que le virus n'avait 'pas de passeport'. Un an pour qu'ils admettent l'évidence et protègent les Français", a tancé Marine Le Pen sur Twitter.  

 "Du temps perdu", également pour le leader des Insoumis. "Quand va-t-on enfin planifier des alternatives au confinement ? Quand va-t-on avoir des vaccins à produire sous licence libre ?", s'est ainsi interrogé Jean-Luc Mélenchon.

"Des mesures sérieuses et équilibrées" pour d'autres

A l'inverse, le chef de file des députés Modem Patrick Mignola a salué des "mesures sérieuses et équilibrées". 

Pour le patron de la région Paca, Renaud Muselier, ces nouvelles mesures permettent d'éviter "pour l'instant un reconfinement" en attribuant une part de ces décisions à la "consultation des élus" jeudi qui "a incontestablement porté 

ses fruits", a-t-il souligné sur Twitter.

Satisfecit également de la part du maire de Nice Christian Estrosi.


V. F, avec AFP

Tout
TF1 Info