CONFIDENCES - Selon plusieurs de ses proches, le Président, épuisé par un exercice très solitaire du pouvoir, traverserait une mauvaise passe, dévoile Le Parisien ce dimanche.

Ah, la solitude du pouvoir... En prévision du remaniement gouvernemental que va devoir effectuer Emmanuel Macron avant les européennes, du fait des ambitions électorales de trois de ses ministres, ce dernier aurait reçu, personnellement, cette semaine, des  textos de postulants. "C’est lunaire que des gens s’autorisent à faire ça", a confié, effaré, un ministre au Parisien, qui publie ce dimanche plusieurs témoignages de proches, inquiets par l'état d'extrême fatigue du chef de l'Etat. Et de poursuivre : "Tout le monde le sursollicite. Pour tout et n’importe quoi, s’étrangle ce poids lourd du gouvernement en hochant la tête. Et en plus, il répond…".

Après plus d'un an et dix mois d'exercice, "c’est au Président de tout porter", insiste un autre collaborateur, pour qui le départ de Benjamin Griveaux, candidat à l'investiture LaRem aux élections municipales à Paris en 2020,  est un véritable coup dur. Et pour cause : "Il y a peu de volontaires pour monter au front", confie-t-il au quotidien.

"Heureusement qu’il est maquillé"

Alors que plusieurs de ses conseillers historiques quittent le Palais, Emmanuel Macron, épuisé, traverserait une mauvaise passe, tendant à confirmer les confidences compilées par le quotidien, sous couvert d’anonymat. "Il est dans un état… Il est sous l’eau", s’inquiète un proche, tandis que d'autres le disent "rincé" ou encore "essoré". "Heureusement qu’il est maquillé, sinon on verrait à quel point il est crevé…", relaie encore le journal,  qui aurait même entendu certains dire, très sérieusement : "On n’est pas loin du burn-out". A tel point que même son épouse, Brigitte, serait "soucieuse" selon un énième témoignage, qui détaille : "elle sent que c’est coton".

Souvent décrit comme président hyper-performant à la résistance "hors norme", Emmanuel Macron suscite d'ordinaire davantage l'admiration de son entourage, que l'inquiétude . "C’est un guerrier, on ne l’a jamais senti flotter", assure Jean-Marc Borello, patron du groupe social SOS. "Même s’il est plus grave, il a une énergie incroyable", atteste la secrétaire d’Etat à l’Égalité hommes-femmes, Marlène Schiappa, qui décrit un homme "vraiment bluffant."


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info