EN BREF - Crise agricole : voici les nouvelles réponses de Gabriel Attal

par J.F.
Publié le 1 février 2024 à 14h19, mis à jour le 1 février 2024 à 14h40

Source : TF1 Info

Le Premier ministre Gabriel Attal et plusieurs membres du gouvernement ont détaillé de nouvelles mesures en faveur des agriculteurs, ce jeudi depuis Matignon.
Souveraineté alimentaire, renouvellement des générations, clauses miroirs : voici les principales annonces.

Après dix jours de colère des agriculteurs, le gouvernement a fait de nouvelles annonces. "Avons-nous répondu au malaise ? À l'évidence, non", a reconnu le Premier ministre avant de prendre la parole, ce jeudi depuis Matignon, à propos de sa première salve de mesures annoncées vendredi dernier. Pour tenter de répondre encore mieux aux revendications, le gouvernement a donc proposé de nouvelles solutions.

Souveraineté alimentaire, retraites, contrôles...

• L'objectif de souveraineté alimentaire de la France sera inscrit dans la loi.

• La proposition de loi sur les troubles du voisinage sera inscrite rapidement à ordre du jour du Sénat.

• Le "manger français" sera mieux promu en généralisant l’étiquetage de l'origine des produits, notamment au niveau européen.

• La France travaillera à une définition européenne de "ce qu'est la viande de synthèse", qui ne "correspond pas à notre conception de l'alimentation à la française".

• Le renouvellement des générations et la transmission d'exploitations seront facilités, notamment en relevant les seuils d'exonération sur les successions agricoles.

• 150 millions d'euros seront débloqués pour venir en aide aux éleveurs, via des aides fiscales et sociales.

• Les contrôles pour faire respecter la loi Egalim se poursuivront, particulièrement dans la restauration collective (50% de produits durables et de qualité et 20% de produits bio dans les approvisionnements).

• Ratio prairies : les règles imposant aux agriculteurs de maintenir des surfaces en prairies seront assouplies, en appliquant "une dérogation à l'obligation de réimplantation pendant un an".

• Le plan Écophyto, visant à réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques, sera mis à l'arrêt.

• L'importation en France de fruits et légumes traités avec le pesticide thiaclopride sera interdite.

• Les volailles ukrainiennes seront soumises à des clauses de sauvegarde, qui pourraient s'étendre aux céréales.

• La loi sur les retraites des agriculteurs, imposant un calcul d'après les 25 meilleures années de travail, devra être retravaillée. 

• La surtransposition des normes européennes devra cesser.


J.F.

Tout
TF1 Info