Affaire des sous-marins : une crise inédite entre la France, l'Australie et les États-Unis

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

La rédaction de LCI
Publié le 22 septembre 2021 à 19h47, mis à jour le 22 septembre 2021 à 20h19
JT Perso

Source : TF1 Info

APAISEMENT - Les présidents français et américains se sont entretenus ce mercredi à propos de la crise des sous-marins. Si les deux pays s'accordent pour dire "des consultations ouvertes auraient permis d'éviter" la crise, ils s'engagent à restaurer "la confiance".

Restaurer la "confiance" entre Paris et Washington, émaillée par la crise des sous-marins. C'est ce qui ressort du communiqué, rédigé conjointement par les chefs de l'État français et américains, à la suite de leur entretien téléphonique ce mercredi.

Emmanuel Macron et Joe Biden ont en effet convenus que la crise des sous-marins, qui a de facto exclu la France de l'alliance entre les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni dans la zone Indo-Pacifique, tout en lui faisant perdre un gros contrat signé avec Canberra, "que des consultations ouvertes entre alliés sur les questions d’intérêt stratégique pour la France et les partenaires européens auraient permis d’éviter cette situation". Dans ce sens, Joe Biden "a fait part de son engagement durable à ce sujet"

Une rencontre Macron/Biden fin octobre

Pour éviter d'autres crises diplomatiques majeures, et renouveler cette confiance entre deux alliés historiques, les deux chefs de l'État ont "décidé de lancer un processus de consultations approfondies visant à mettre en place les conditions garantissant la confiance et à proposer des mesures concrètes pour atteindre des objectifs communs". Et pour sceller cette nouvelle entente, une rencontre aura lieu entre les deux chefs d'État"à la fin du mois d'octobre".  

Signe de l'apaisement, l'ambassadeur français aux États-Unis, Philippe Etienne, va retourner à Washington "la semaine prochaine", a décidé Emmanuel Macron. Paris avait annoncé vendredi le rappel des ambassadeurs aux États-Unis et en Australie, une décision sans précédent, vis-à-vis d'alliés aussi proches.

Lire aussi

Les États-Unis ont également réaffirmé "que l'engagement de la France et de l’Union européenne dans la région indopacifique revêt une importance stratégique". Joe Biden a par ailleurs estimé qu'il était "nécessaire que la défense européenne soit plus forte et plus performante" pour contribuer à la sécurité transatlantique et compléter "le rôle de l'Otan".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info