Marine Le Pen a écrit à la Première ministre pour lui demander de convoquer le Parlement en session extraordinaire.
La députée souhaite l'organisation d'"un débat suivi d'un vote sur les mesures à prendre pour protéger les Français de la crise énergétique".

Quelques membres de l'exécutif se réuniront vendredi autour du chef de l'État lors d'un Conseil de défense consacré à la crise de l'énergie. Mais Marine Le Pen aimerait que toute la représentation nationale soit associée aux réflexions et prises de décision sur le sujet. Dans un courrier daté du 30 août et adressé à la Première ministre, elle lui demande "de convoquer une session extraordinaire du Parlement (...) en mettant à l’ordre du jour un débat suivi d’un vote sur les mesures à prendre pour protéger les Français de la crise énergétique".  

"Après avoir minimisé la crise pour excuser votre inaction, vous annoncez désormais des coupures et même des rationnements", poursuit Marine Le Pen, très critique envers le gouvernement. "Compte tenu des erreurs terribles que vous avez commises et de votre manque de discernement, nous n’avons aucune confiance dans l’exécutif pour protéger les Français et rendre à la France sa souveraineté énergétique." Aussi, elle conteste "que le président de la République contourne le Parlement pour gérer la crise avec un Conseil de défense énergétique"

Ce mardi, l'intégralité des partis d'opposition avaient critiqué la tenue d'un Conseil de défense vendredi, dénonçant son manque de transparence et son contournement de la représentation nationale. "Un Conseil de défense énergie, pour moi, c'est le secret. Le Conseil des ministres, je vois ce que c’est, l’Assemblée, je vois ce que c’est, le Sénat, je vois ce que c’est, c’est prévu dans la Constitution. Le Conseil de défense, ça n’existe pas", avait notamment fustigé sur LCI le secrétaire national d'EELV et député Julien Bayou. 


J.F

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info