La présidence Macron

CV, motivation, e-reputation... Par quoi les candidats d'En Marche sont-ils passés pour être investis aux législatives ?

Vincent Michelon
Publié le 11 mai 2017 à 12h07
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : JT 20h Semaine

CASTING - 16.000 personnes ont fait acte de candidature pour être investies aux législatives par La République en marche d’Emmanuel Macron. Jeudi après-midi, la commission d'investiture du mouvement livre les quelque 500 premiers candidats, au terme d'une sélection qui emprunte pour beaucoup aux techniques d'embauche des ressources humaines dans le secteur privé.

L'heure de vérité pour le mouvement d'Emmanuel Macron, renommé La République en marche à un mois des élections législatives. La commission nationale d'investiture du mouvement, présidée par l'ancien chiraquien Jean-Paul Delevoye, doit dévoiler jeudi après-midi quelque 500 candidatures retenues par le mouvement pour tenter d'obtenir la majorité absolue qui permettra au nouveau Président de conduire ses réformes. 

L'aboutissement d'un très long processus et de centaines d'heures de travail pour les neuf membres de la commission d'investiture, assistés d'une quinzaine de référents qui ont passé au tamis les 577 circonscriptions françaises afin d'y dénicher les perles. Pour y parvenir, les équipes d'Emmanuel Macron ont appliqué des méthodes qui relèvent moins d'un processus politique classique que de l'entretien d'embauche au sein d'une entreprise. Voici donc par quoi sont passés les heureux élus. 

Lire aussi
Comment être investi pour les élections législatives sous l’étiquette La République en marche ?Source : JT 20h Semaine
Cette vidéo n'est plus disponible
Lire aussi

Au terme de cette longue sélection, seul un candidat sur 25 en moyenne a été retenu. Ce sont les noms de ces heureux élus qui devaient être dévoilés jeudi, pour moitié issus de la "société civile", pour moitié issus du monde politique existant, et selon la règle de la parité hommes-femmes. 

Durant la campagne présidentielle, une liste de 14 candidats avait déjà été dévoilée par Emmanuel Macron. Parmi eux : un ancien conseiller de Christiane Taubira, un ex-proche de Jacques Chirac, deux avocats, un agriculteur, une directrice d'école et un sociologue. Sans aucun doute, la "diversité" promise des candidats sera particulièrement scrutée dans cette sélection d'un genre nouveau. 


Vincent Michelon

Tout
TF1 Info