Covid-19 : le défi de la vaccination

"À Cannes, on ne vaccine pas n’importe comment" : David Lisnard défend la stratégie mise en place dans sa ville

Allan DELAMOTTE
Publié le 28 avril 2021 à 10h55, mis à jour le 28 avril 2021 à 11h19
JT Perso

Source : TF1 Info

CAMPAGNE VACCINALE - Invité de LCI ce mercredi 28 avril, le maire de Cannes David Lisnard est revenu sur la campagne de vaccination et le fait que sa ville soit en avance sur le calendrier vaccinal.

Ce mercredi, Élizabeth Martichoux recevait le maire LR de Cannes, David Lisnard, dans "L'Interview Politique" sur LCI. Interrogé sur la crise sanitaire et la gestion de la campagne de vaccination en France, l'homme politique de 52 ans s'est défendu face aux accusations disant qu'il ne respecte pas les consignes de l'exécutif concernant le calendrier vaccinal. "À Cannes, on respecte la politique publique en termes de vaccination", a-t-il indiqué.

Avant d'ajouter : "On ne vaccine pas n’importe comment, nous ne sommes pas les Lucky Luke de la vaccination, on respecte les recommandations, même si la plupart du temps, nous avons trois semaines, voire un mois d'avance. Aujourd’hui, nous vaccinons les 40-50 ans, on n’anticipe pas, on exécute avec efficacité." Selon lui, la France "doit être plus efficaces dans la lutte contre le virus" mais doit aussi "rétablir les libertés". "On confond la protection et l’interdiction", a-t-il déploré.

Enfin, le maire de Cannes est également revenu sur les mesures de restriction actuellement en vigueur dans l'Hexagone, notamment la fermeture de certains commerces : "Aujourd’hui, il y a une injustice profonde dans l’ouverture des commerces, ouvrir les commerces ne créerait pas de reprise épidémiologique, il suffit en revanche de vérifier le respect des protocoles sanitaires."


Allan DELAMOTTE

Tout
TF1 Info