Élection présidentielle 2022

Candidature à la présidentielle : Emmanuel Macron refait le choix de la presse régionale

J.F
Publié le 3 mars 2022 à 17h28, mis à jour le 4 mars 2022 à 1h20
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le président de la République a fait le choix d'annoncer sa candidature à l'élection présidentielle via une "Lettre aux Français" publiée dans la presse quotidienne régionale.
Après des débuts difficiles avec cette presse de proximité, Emmanuel Macron l'a choisie à plusieurs reprises pour faire des annonces importantes au cours de son quinquennat.

Une "Lettre aux Français" diffusée en ligne dès ce jeudi soir et publiée ce vendredi dans les titres de presse quotidienne régionale (PQR). C'est ainsi que le président de la République annoncera qu'il brigue un second mandat et se lance dans la campagne présidentielle. Au lendemain d'une allocution télévisée consacrée à l'Ukraine, Emmanuel Macron fait le choix de l'écrit, de la proximité et d'une très large audience pour se déclarer. Une méthode déjà éprouvée à de nombreuses reprises au cours de son quinquennat.

Le chef de l'État n'a pas toujours réservé aux interviews télévisées, allocutions ou conférences de presse ses grandes annonces. Il s'est souvent attaché à s'appuyer sur la presse quotidienne régionale et ses nombreux titres pour faire passer ses messages, au plus près des Français et des "territoires". Ainsi, c'est dans un entretien à la PQR le 29 avril 2021 Emmanuel Macron avait présenté "les perspectives" de "sortie progressive" des mesures de restrictions imposées contre le Covid-19.

Le 2 juillet 2020, à l'approche du remaniement qui allait le voir changer de Premier ministre, le chef de l'État avait également accordé un entretien à la presse régionale en détaillant ses priorités pour "la reconstruction économique, sociale et environnementale" du pays et dessinant les grandes lignes de sa stratégie pour les deux dernières années de son quinquennat. Il avait notamment évoqué la réforme des retraites, affirmant qu'"il n'y (aurait) pas d'abandon" de son projet de système universel, qu'il jugeait toujours "juste", même s'il se disait "ouvert" à ce que sa réforme "soit transformée"

Des débuts difficiles avec la presse régionale

Avant les élections européennes de 2019, Emmanuel Macron avait également choisi les quotidiens régionaux pour plaider en faveur de l'Europe et de son projet européen. Le chef de l'État souhaitait mobiliser l'électorat en rappelant les apports concrets de l'Europe pour les citoyens et mettre en garde contre le risque d'une déconstruction du projet européen. C'était la première fois que le président optait pour une telle interview multiple avec la presse régionale, organisée en concertation avec le Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR).

Le début du quinquennat d'Emmanuel Macron avait pourtant été marqué par des tensions avec ces titres de presse. En janvier 2018, La Voix du Nord avait regretté que l'un de ses photographes ne soit pas accrédité pour une visite présidentielle à Roubaix, et que ses demandes d'interviews soient sans cesse refusées. D'autres titres s'étaient aussi émus de relations dégradées avec l'Élysée. En mai 2019, La Voix du Nord et Le Télégramme avaient d'ailleurs refusé de participer à l'interview d'Emmanuel Macron sur les européennes, n’acceptant pas que l'Élysée souhaite relire les propos du président. 


J.F

Tout
TF1 Info