Délinquance, crack, exemplarité : Gérald Darmanin fixe les priorités du nouveau préfet de police de Paris Laurent Nuñez

Vincent Michelon avec le service police-justice de TF1/LCI
Publié le 21 juillet 2022 à 15h19
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le nouveau préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, a été officiellement intronisé ce jeudi.
Délinquance, lutte contre la drogue : Gérald Darmanin a fixé les priorités du remplaçant de Didier Lallement.
Le ministre de l'Intérieur a également appelé les agents au "professionnalisme" et au "sang froid".

Délinquance, trafics, déontologie : Gérald Darmanin a fixé sa lettre de mission au nouveau préfet de police de Paris, jeudi 21 juillet, à l'occasion de la passation de pouvoir entre Didier Lallement et Laurent Nuñez. "Éradiquer la délinquance qui touche désormais les quartiers les plus préservés de Paris constitue la première de vos priorités", a lancé en préambule le locataire de la place Beauvau, ajoutant que cette mission était "la raison d'être de la préfecture de police".

"Les mauvais citoyens, les délinquants ne doivent plus connaître aucun répit", a poursuivi Gérald Darmanin. "Vous devrez poursuivre la mobilisation des moyens nécessaires pour mieux réprimer toute forme de criminalité." 

Selon le ministre de l'Intérieur, 1600 policiers supplémentaires ont été déployés à Paris depuis cinq ans et "1000 autres arriveront dans les cinq prochaines années", avec l'objectif de rendre les forces de l'ordre "plus visibles et encore plus présentes" à Paris et en proche banlieue. 

En finir avec le crack d'ici un an

Le ministre de l'Intérieur a fixé comme deuxième objectif la lutte contre les trafics dans l'agglomération parisienne. "L’hyperprésence contre la drogue et les points de deal doit s’intensifier", a-t-il estimé, promettant un nouveau point mensuel à ce sujet. 

"Paris connaît malheureusement la situation dramatique du crack qui sévit surtout dans le nord-est de la capitale et qui pourrit la vie des habitants", a expliqué Gérald Darmanin. "Notre objectif est d’éradiquer le phénomène", a-t-il précisé, se donnant "un an" pour que "le grave problème sanitaire et sécuritaire que représente le crack soit réglé". 

Le ministre a en outre rappelé que la mission du nouveau préfet de police s'étendrait aux Jeux olympiques de 2024, avec la charge de "bien organiser ces événements", après la polémique suscitée par la gestion d'un match au Stade de France par Didier Lallement le 28 mai dernier. 

Lire aussi

"Déontologie" et "sang-froid"

Alors que l'attitude de certains policiers a été critiquée à de nombreuses reprises, Gérald Darmanin a également rappelé aux fonctionnaires leur devoir d'exemplarité. "Pour être respecté, il faut être respectable", a-t-il dit à l'attention de Laurent Nuñez. "Comme vous, je demande à chacun des 43.000 agents placés sous votre autorité qu’ils exercent leur fonction avec dignité, professionnalisme, déontologie, sang froid, surtout dans les temps difficiles. Quand l’un d’entre eux manque à son devoir de déontologie, c’est toute la police nationale et finalement toute la République qui est insultée."

Selon le ministre, le nouveau préfet de police dispose "de toutes les qualités nécessaires pour exercer cette fonction hors normes et endosser cette feuille de route ambitieuse". Gérald Darmanin qui n'a pas oublié de rendre hommage à Didier Lallement, un préfet de police qui a "pleinement réussi" à "rétablir l'ordre public à Paris alors que la capitale était secouée par des violences et des émeutes sans précédent dans l'histoire récente", et sous l'autorité duquel "la préfecture de police a incarné la solidité, la continuité de l'État et la garantie des libertés publiques"


Vincent Michelon avec le service police-justice de TF1/LCI

Tout
TF1 Info