"Dialogues Citoyens" sur France 2 : et voici la dernière vacherie de Trierweiler sur Hollande

Le service METRONEWS
Publié le 14 avril 2016 à 15h15
"Dialogues Citoyens" sur France 2 : et voici la dernière vacherie de Trierweiler sur Hollande

UNE DE PLUS - Sur Twitter, l'ex-"première dame" a fait un lien entre une apparition télévisée de Jacques Chirac en 2004 et le passage de François Hollande, jeudi soir sur France 2. Et la comparaison ne semble faite pour plaire au dernier.

De l'art d'utiliser Twitter comme une massue. Valérie Trierweiler, l'ex-"première dame", a publié jeudi l'un de ces petits messages courts mais féroces dont elle a le secret depuis sa fameuse sortie sur Olivier Falorni, vainqueur de Ségolène Royal, en juin 2012.

EN SAVOIR +
>>  "Hollande, on s'en fout !"
>> "Dialogues citoyens" : François Hollande candidat en 2017 ? Il le dira "à la fin de l'année"

L'ancienne compagne de François Hollande a tweeté à propos de l'émission de France 2, "Dialogues Citoyens", où le président de la République est attendu jeudi soir à 20h15 . Il y fera face à un panel de quatre citoyens et répondra aux questions de trois journalistes. Au programme notamment : la mobilisation de la jeunesse contre sa réforme du travail avec le mouvement Nuit Debout.

Chirac-Hollande, même combat ?

Et pour illustrer cette rencontre, Valérie Trierweiler a exhumé un vieil article du Monde sur un débat du même type qui s'est tenu un 14 avril, il y a exactement 11 ans. Le voici.

Que faut-il comprendre ? Ce 14 avril 2004, l'ancien président Jacques Chirac s'était ainsi offert une émission au format très ressemblant pour tenter de convaincre les Français, et notamment les plus jeunes, de voter "oui" au référendum européen. Qu'avait dit le chef de l'Etat ? Qu'il ne "comprenait pas" le pessimisme des jeunes vis-à-vis de l'Europe. L'article du Monde enfonçait le clou, dépeignant Jacques Chirac en dirigeant totalement coupé de la jeunesse.

Un joli message à l'attention de François Hollande, qui débute sa dernière année de mandat sur une rupture marquée avec la jeunesse, mobilisée contre sa réforme du travail. Trierweiler en oiseau de mauvais augure pour 2017 ? En tout cas, peu de temps après l'intervention télévisée de Jacques Chirac, les Français avaient dit "non" au référendum sur la Constitution européenne. Et quelques mois plus tard, les jeunes avaient mis un terme dans la rue à sa réforme instaurant le "contrat première embauche" (CPE).

Valérie Trierweiler est coutumière du fait. En juillet dernier, elle avait déjà  relayé un tweet vachard contre le président. 

A LIRE AUSSI
>>  Dossier : le message de la jeunesse française à François Hollande

>>  Valérie Trierweiler "trop sexy pour son ex" : le t-shirt qui enflamme la toile


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info