Guerre en Ukraine, défense européenne, crise agricole... Thierry Breton invité de "L'Événement du dimanche LCI"

Publié le 11 février 2024 à 11h30, mis à jour le 11 février 2024 à 17h42

Source : L'Evénement du Dimanche LCI

Le Commissaire européen en charge du Marché intérieur était l'invité de "L'Événement du dimanche LCI" à partir de 12h.
L'occasion d'évoquer plusieurs sujets d'actualité, de la guerre en Ukraine à l'hypothèse d'une défense européenne commune en passant par la crise agricole ou les prochaines échéances électorales.
Retrouvez l'intégralité de son interview en vidéo.

Ce live est à présent terminé. 

AU REVOIR

Merci d'avoir suivi avec nous l'interview de Thierry Breton dans "L'Evénement du dimanche LCI". A la semaine prochaine !

MARINE LE PEN EN PLEINE ASCENSION

Faut-il s'inquiéter de la dynamique de Marine Le Pen et du Rassemblement national ? "Il y a une dynamique mais il y a un plafond. (...) Dans aucun pays européen une majorité se construit sur ces extrêmes", remarque Thierry Breton. "Je constate, comme vous, que lorsqu'on est dans l'action politique on est rarement plébiscité par ses concitoyens", ajoute-t-il. Aussi, "une élection n'est jamais jouée d'avance et ça ne veut rien dire sur ce qu'il va se passer à la prochaine élection présidentielle", estime-t-il, conseillant toutefois de tout faire pour "associer" ceux qui se sentent exclus de la politique.

EUROPEENNES

Quelle tête de liste pour la majorité présidentielle aux élections européennes ? "Je sais que tout le monde est un peu impatient" mais "la campagne n'a pas démarré, dans aucun pays d'Europe", s'est défendu Thierry Breton, dont le nom avait circulé pour mener ce combat. "Ce qui compte c'est que vous choisissiez des représentants qui vont peser dans les coalitions" au Parlement européen, déclare le commissaire européen, précisant qu'une fois élus les extrêmes sont incapables de bâtir et prendre part à ces coalitions. 

ENVIRONNEMENT

Les gestes effectués envers les agriculteurs, notamment les mises sur pause de certains plans pour réduire l'utilisation de pesticides, vont-ils dans le bon sens ? "Il y a des pauses sur un certain nombres de décisions qu'on aurait voulu prendre mais ce n'est pas pour revenir en arrière", assure le commissaire européen. Selon lui il est "normal" de ne pas imposer d'interdictions sans solutions. Selon lui, il faut que la transition écologique "se déroule avec tout le monde, pas contre, en ayant bien vérifié qu'il y a des solutions de substitutions". 

CRISE AGRICOLE

Que pense Thierry Breton de l'importation en France de produits ukrainiens soumis à des règles de production différentes de celles des agriculteurs français ? "Ce qu'il faut c'est trouver un équilibre et la solution proposée", un moratoire "va dans le bon sens", a-t-il estimé. "Bien sûr on soutient l'Ukraine mais l'Europe c'est aussi un équilibre et dans cet équilibre il y a nos agriculteurs."

Le 1er février dernier, Gabriel Attal avait annoncé que les volailles ukrainiennes seraient soumises à des clauses de sauvegarde, qui pourraient s'étendre aux céréales.

TRUMP PRÊT A LÂCHER L'OTAN ?

Donald Trump a récemment déclaré qu'il encouragerait la Russie à "faire ce qu'elle veut" de certains alliés de l'OTAN, notamment ceux qui ne financeraient pas assez l'organisation. "Ce qu'il dit reflète une partie importante de l'opinion américaine" "mais la démocratie américaine est malade. C'est une démocratie qui a du mal à trouver des leaders de moins de 80 ans", constate Thierry Breton.

L'EUROPE SEULE FACE A LA RUSSIE ?

L'Europe doit-elle se défendre seule face à la Russie, alors que dans le passé Donald Trump, qui pourrait être réélu à la tête des Etats-Unis, avait assumé de ne pas souhaiter venir au secours de l'Europe en cas d'attaques russes sur son territoire. A ce sujet, Thierry Breton a répondu augmentation de la capacité de défense européenne. "Nous n'avons plus le choix de ne pas augmenter notre capacité de production de défense. On dépense collectivement 230 à 240 milliards d'euros de défense. On va augmenter ce montant de 140 milliards. La Russie c'était 62 milliards pour sa défense en 2023", a-t-il rappelé. "Bien sûr que ce sera pour notre sécurité. Mais notre sécurité passe aussi par celle de l'Ukraine."

UKRAINE

Samedi, les présidents français et ukrainien, Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky, se sont entretenus au téléphone et ont évoqué les "besoins de l'Ukraine" en armes et munitions. "L'Europe est le premier contributeur du soutien à l'Ukraine avec plus de 85 milliards d'euros", rappelle Thierry Breton. "Nous sommes désormais dans une guerre des industries de défense. Nos industries produisent beaucoup plus que la Russie", a aussi estimé le commissaire européen.

MACRON EN UKRAINE

Emmanuel Macron devait se rendre en Ukraine ces 13 et 14 février. Ce matin, Challenges indique que le voyage du chef de l'Etat est reporté, notamment pour des raisons de sécurité. "Je ne sais pas la raison pour laquelle le président de la République a différé sa visite", a dit Thierry Breton, mais "je devais moi même y aller il y a quelques semaines et ma visite a été différée", peut-être pour les mêmes raisons, a-t-il dit. 

BONJOUR

Ce dimanche, Marie Chantrait reçoit Thierry Breton, commissaire européen en charge du Marché intérieur dans "L'Evénement du dimanche LCI". Un entretien à suivre ici, et sur le canal 26 de la TNT.

Thierry Breton invité de "L'Événement du dimanche LCI". À partir de 12h, Marie Chantrait reçoit le Commissaire européen en charge du Marché intérieur. Un entretien à suivre en direct sur le canal 26.  


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info