Comme le veut la tradition, le président de la République a présenté ses vœux aux Français ce samedi à 20 heures dans une allocution télévisée.
Un moment durant lequel Emmanuel Macron a fait le bilan de l'année 2022 et a fixé les objectifs pour 2023, notamment avec la confirmation de la réforme des retraites et d'un soutien "jusqu'à la victoire" à l'Ukraine.

Ce live est à présent terminé. 

LIVE TERMINÉ


Ce live est désormais clos, merci d'avoir suivi à nos côtés les vœux du président de la République pour 2023.

"NOUS ALLONS RÉUSSIR"


"Des crises, mes chers compatriotes, ensemble, nous en avons tant surmontées. Je nous sais capables de relever celles qui sont devant nous", a lancé Emmanuel Macron en guise de conclusion. "Ensemble, nous allons réussir."

NOTRE-DAME, JO, RUGBY


Emmanuel Macron a également évoqué le chantier de l'église Notre-Dame de Paris : "Dans les prochains mois de 2023, les travaux de reconstruction de Notre-Dame-de-Paris, ce chantier exceptionnel, s’avanceront vers leur terme". Mais aussi les compétitions sportives : "Dans les prochains mois, tout notre pays se rassemblera fraternellement à l’orée des Jeux Olympiques et Paralympiques et à l’occasion de la coupe du monde de rugby en France".

UKRAINE : "NOUS SERONS SANS FAILLIR À VOS CÔTES"


Emmanuel Macron a adressé un message spécifique aux Ukrainiens : "Nous vous respectons et nous vous admirons. Votre combat pour la défense de votre nation est héroïque et il nous inspire. Et durant l’année qui s’ouvre, nous serons sans faillir à vos côtés", a-t-il déclaré. 


"Nous vous aiderons jusqu’à la victoire et nous serons ensemble pour bâtir une paix juste et durable. Comptez sur la France et comptez sur l’Europe", a-t-il ajouté.

EUROPE


"La France et l'Europe ont un rôle éminent à jouer dans ce moment de notre humanité, alors que tant de régimes autoritaires viennent bousculer nos démocraties et leurs fondements", a estimé Emmanuel Macron, appelant à "protéger l'ordre libre et juste". 

 

"En somme, en 2023, nous aurons à consolider pas à pas notre indépendance énergétique, économique, sociale, industrielle, financière, stratégique et à renforcer notre force d’âme, si je puis dire", a-t-il ajouté.


"Nous avons un continent, pour former un espace de paix et de liberté, de prospérité, de solidarité, de droit et de puissance. Depuis 2017, nous menons ce combat pour que notre Europe rassemble ses forces. Pour qu’à 27, nous soyons plus forts", a-t-il conclu.

DÉMOCRATIE


"La confiance dans la vitalité de notre vie démocratique s'est elle aussi émoussée, nous aurons beaucoup à faire", a reconnu Emmanuel Macron, qui a indiqué qu'il posera "dans les toutes prochaines semaines les jalons d'un service national universel". "Nous aurons à lancer les aménagements nécessaires à nos institutions et à notre vie publique et citoyenne", mais aussi "un meilleur fonctionnement des pouvoirs et une association plus fréquente de nos concitoyens", a-t-il assuré.

ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES


L'égalité entre les femmes et les hommes, "grande cause de mes deux quinquennats", "continuera d'alimenter le travail du gouvernement et de nourrir l'action de chaque jour", a assuré Emmanuel Macron.

CONSEIL NATIONAL DE LA REFONDATION


"Avec Le Conseil National de la Refondation, nous avons entrepris de renouer le contrat entre les générations, (...) commencer de raviver la confiance dans la santé et l'Éducation nationale. (...) Nous poursuivrons avec ardeur dans l'année qui s'ouvre", a promis Emmanuel Macron, assurant "un travail au plus près du terrain".

LAÏCITÉ ET DISCRIMINATIONS


Le président a également vouloir "restaurer une nation de confiance, en rendant chaque jour notre laïcité effective, car elle est un principe de liberté". "Elle ne retire rien à la place de la religion en le for intérieur de chacun pour tous ceux qui croient", a-t-il ajouté, saluant "la mémoire de sa Sainteté Benoît XVI", décédé ce samedi.


Emmanuel Macron a également dit s'investir dans "une lutte constante contre toutes les discriminations, dans une société de respect et de reconnaissance", ainsi qu'un "combat de chaque jour" aux côtés des personnes handicapées, et "refonder nos grands services publics pour assurer pleinement notre idéal d'égalité". 

ÉCOLOGIE


Emmanuel Macron a aussi évoqué son objectif d'une "nation productive et écologique" : "parce que la transition écologique est une bataille que nous devons gagner, il faut la mener avec résolution et méthode", a-t-il assuré. Et d'ajouter : "La planification écologique sera l'instrument de ce dépassement historique pour baisser nos émissions de CO2 et sauver notre biodiversité". 


Le plan France 2030 permettra de "continuer à investir et innover pour écologie à l'échelle industrielle", tandis qu'après "la loi visant à accélérer le déploiement des énergies renouvelables", loi sur le nucléaire "marquera le lancement de la construction de nouvelles centrales sur le territoire".

SÉCURITÉ ET IMMIGRATION


"Par notre travail nous pourrons augmenter les moyens des forces de sécurité intérieure, de la justice, de l'armée, (...) et lutter plus efficacement contre les trafics et l'immigration illégale", a jugé Emmanuel Macron. "Restons fidèles à nos valeurs, toujours. Intégrons mieux par la langue et le travail. Protégeons mieux les combattants et les combattantes de la liberté, comme celles et ceux qui viennent d'Iran ou d'ailleurs, mais gardons le contrôle de nos frontières, de l'unité de la nation", a-t-il préconisé.

"REFONDER UNE FRANCE PLUS FORTE, PLUS JUSTE"


"Il nous revient d'affronter ce nouveau chapitre d'une rude époque" avec la "charge de refonder nombre des piliers de notre nation", a estimé le président, évoquant la santé, l'école, l'industrie, entre autres. Il a appelé à "maintenir une ambition collective intacte, pour continuer de transformer notre pays face aux corporatismes, toutes les bonnes raisons de faire comme avant, la tentation de l'esprit de défaite".


Même si des travaux ont déjà été entrepris en ce sens "depuis cinq ans", "c'est parfois trop peu, encore souvent trop lent" et "comme vous, je m'impatiente", a reconnu Emmanuel Macron. En refusant toutefois de "céder à la fatalité" : "je nous souhaite pour 2023, par notre travail et notre engagement, d'œuvrer à refonder une France plus forte, plus juste, pour la transmettre à nos enfants", a-t-il appelé. 

RETRAITES


"Comme je m'y suis engagé, cette année sera en effet celle d'une réforme des retraites qui vise à assurer l'équilibre de notre système pour les années et décennies à venir", a déclaré le chef de l'État. "Il nous faut travailler davantage, (...) c'est le sens de cette réforme pour laquelle le gouvernement, avec les partenaires sociaux et le parlement, va travailler dans les mois qui viennent pour finir de mettre en place de nouvelles règles qui s'appliqueront dès la fin de l'été 2023", a-t-il annoncé, avant un objectif de "consolider notre régime de retraites par répartition, qui sans cela, serait menacé car nous continuons de financer à crédit".


"L'allongement de nos carrières de travail sera progressif, par étapes sur près de dix ans, et juste", en prenant en compte des cas particuliers, a-t-il assuré. "C'est cela qui nous permettra d'équilibrer le financement de notre retraite dans notre pays, (...) améliorer la retraite minimale et transmettre à nos enfants un modèle social juste et solide, parce que crédible et financé dans la durée", a-t-il défendu. 

COVID


Sur le volet du Covid, Emmanuel Macron a affirmé que "nous pourrons faire face", grâce aux gestes barrières, la vaccination "qui a montré son efficacité". Il a invité les plus de 70 ans à "faire leur rappel ou se faire vacciner si ce n'est pas fait". "Enfin, en testant, en séquençant, en établissant des contrôles aux frontières", dès demain pour les avions venus de Chine.

ÉNERGIE


"Nous y arrivons, c'est entre nos mains" : si "nous continuons à économiser l'énergie" et "remettre en service nos centrales nucléaires", nous parviendrons à éviter les coupures d'électricité, a assuré Emmanuel Macron. "Alors que les prix de l'énergie ont atteint des niveaux historiques, les prix resteront plafonnés dans notre pays", a-t-il ajouté, promettant "des aides adaptées" supplémentaires aux entreprises "dès demain". "Nous accélèrerons les solutions pour sortir de nos dépendances et avoir un prix de l'électricité qui correspond à son coût de production", a-t-il assuré.

"SOYONS FIERS"


"2022 fut une fois encore une année de rayonnement artistique, culturel, sportif de notre pays, avec deux prix Nobel, et tant de grands moments de création et de sport. De tout cela, de tout ce que nous avons accompli, soyons fiers. Il faut nous munir de cette fierté et de cette confiance pour aborder 2023", a lancé Emmanuel Macron.

"CAPACITÉ COLLECTIVE À RÉVÉLER CES DÉFIS"


Emmanuel Macron revient sur les nombreuses crises qui ont émaillé l'année : après la sortie lente de la crise sanitaire, encore "d'inimaginables défis", "la guerre revenue sur le sol européen après l'agression russe" en Ukraine faisant "peut-être des centaines  de milliers de morts, des millions de réfugiés", et entraînant une crise alimentaire et énergétique. Il évoque aussi "la vague d'inflation" et la crise climatique.


"Pourtant, au fil de ces saisons de dangers, ce qui est demeuré constant cette année encore, c'est notre capacité collective à relever ces défis", a-t-il ajouté. Il a estimé notamment que la France avait porté "la voix de la liberté et du droit" en soutenant l'Ukraine, mais aussi la "solidarité nationale" ayant permis "d'atténuer la hausse des prix pour chacun". "Grâce à notre action collective, nous avons soutenu la croissance,  contenu l'inflation à des niveaux inférieurs à ce que connaissent nos voisins et porté le chômage à son plus bas niveau depuis quinze ans", s'est félicité Emmanuel Macron.

"IMPÉRATIF D'UNITÉ"


"Je ne perds jamais cet impératif d'unité de la nation, que nous formons tous ensemble", déclare le chef de l'État, fustigeant "l'esprit de division qui nous presse de toutes parts". "Je nous souhaite avant toute chose de vivre 2023 autant que possible en pays uni et solidaire, reconnaissant la place de chacun et respectueux de tous", a ajouté Emmanuel Macron

DÉBUT DES VŒUX


Le discours d'Emmanuel Macron débute, il présentera ses vœux pour 2023, un exercice qu'il réalise pour la sixième fois.

DÉBUT DU DISCOURS DANS 5 MINUTES


Plus que quelques minutes avant la prise de parole du président : Emmanuel Macron présentera ses vœux pour la nouvelle année à partir de 20h, une allocution à retrouver sur TF1 et LCI (canal 26).

"UNITÉ" ET "CONFIANCE"


Ce samedi à 20 heures, Emmanuel Macron présentera pour la sixième fois ses vœux aux Français. Revenant sur les réussites de ces derniers mois et les perspectives des futurs, le président aura surtout à cœur de "délivrer un message d'unité et de confiance".

BIENVENUE


Bonsoir et bienvenue sur ce live réservé aux vœux du président de la République pour 2023. Emmanuel Macron doit s'exprimer à 20h, une allocation télévisée à suivre en direct sur TF1 et LCI (canal 26). 

Emmanuel Macron s'adresse aux Français. Ce samedi 31 décembre, le président de la République prendr la parole à 20 heures afin de présenter pour la sixième fois, mais pour la première fois durant ce second quinquennat, ses vœux pour 2023. Il devrait délivrer un message "d'unité et de confiance", dans un contexte de guerre en Ukraine et d'inflation galopante.

Alors que ce conflit meurtrier ne semble pas trouver d'issue et que la hausse des prix ne devrait pas ralentir, le chef de l'État souhaiterait malgré tout  insuffler un peu plus d'optimisme et de consensus. Une allocation télévisée à suivre en direct sur TF1, LCI (canal 26) et ici même.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info