Emmanuel Macron a annoncé dimanche soir la dissolution de l'Assemblée nationale après les résultats des élections européennes.
À l'étranger, sa décision de convoquer des élections législatives anticipées est largement commentée.
Tour d'horizon.

Un véritable pari politique. Dimanche soir, face à la large victoire du Rassemblement national aux élections européennes (31,37%) et à la défaite de son camp (14,6%), le président de la République Emmanuel Macron a pris une décision inédite depuis 27 ans : dissoudre l'Assemblée nationale. Les 30 juin et 7 juillet, les Français seront appelés aux urnes pour des élections législatives qui pourraient changer le visage politique du pays.

À l'étranger, cette décision est largement commentée par la presse. Elle est d'ailleurs à la une du quotidien américain Wall Street Journal, qui titre "Macron appelle à des élections anticipées" face à la victoire de l'extrême droite. Le journal parle notamment d'un "coup dur pour le gouvernement français".

"Que fait Macron ?"

Au Royaume-Uni, The Telegraph évoque même une "défaite humiliante" pour le camp du chef de l'État. "Macron battu par la montée de la droite", peut-on d'ailleurs lire en Une du quotidien, pour qui le président français "vient de prendre l'un des plus gros paris de sa carrière politique." Même ton du côté du Guardian, selon qui cette "décision inattendue" représente "un coup de poker" qui "pourrait donner un pouvoir politique majeur à l'extrême droite" à trois ans de la fin de son mandat.

En Allemagne, si la défaite des sociaux-démocrates du chancelier Olaf Scholz derrière l'AfD est avant tout évoquée, et que le dirigeant allemand refuse de suivre le même chemin, le magazine Der Spiegel s'interroge. "Que fait Macron ?", peut-on lire sur son site internet. Le magazine parle d'une "manœuvre risquée" face "aux excellents résultats électoraux des populistes de droite" mais qui "convient au joueur Macron". La chaîne Welt évoque de son côté un "séisme politique".

Partout en Europe, la dissolution de l'Assemblée nationale française s'affiche au premier plan de la presse. En Espagne, El Pais estime que la décision d'Emmanuel Macron "a déclenché une crise politique aux conséquences imprévisibles". En Italie, le Corriere della Serra fait le récit de la soirée et qualifie l'allocution du président depuis l'Élysée de "l'un des moments les plus dramatiques de ces dernières années".

"Cette réaction immédiate, presque de colère, n'était pas prévue", pointe le média transalpin, qui souligne "la personnalité du président, de plus en plus attiré par les paris, les hasards et les démonstrations de courage."


I.N

Tout
TF1 Info