Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

Chauffage, transports, loisirs : que contient le plan de sobriété énergétique du gouvernement ?

Justine Faure avec le service politique de TF1 et LCI
Publié le 6 octobre 2022 à 13h10
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le gouvernement présente ce jeudi son plan de sobriété énergétique.
Parmi les solutions proposées figurent la baisse de la température de chauffage, l'extinction des publicités lumineuses à 1h du matin ou un encouragement au covoiturage.
Une campagne de sensibilisation aux gestes à adopter pour réduire sa consommation sera également lancée la semaine prochaine.

Comment réduire la consommation d’énergie française de 10% en deux ans ? Le gouvernement présente ce jeudi son plan de sobriété énergétique, qui à court terme aidera le pays à affronter un hiver périlleux, et dont l’objectif à plus long terme est de parvenir à une réduction de 40% de la consommation d’énergie d’ici 2050. Le gouvernement souhaite que "les administrations publiques d’État, les collectivités territoriales, les entreprises et les grands acteurs se dotent de plans d’actions opérationnels pour mettre en œuvre des mesures d’économies d’énergie sur le terrain"

Depuis le Parc des expositions de la Porte de Versailles, neuf ministres prendront la parole pour présenter les conclusions des neuf groupes de travail constitués ces derniers mois, sur l’"État exemplaire", les "entreprises et l’organisation du travail", le "logement", les "transports" ou encore le "sport". Depuis juillet, les acteurs des secteurs concernés réfléchissent aux solutions pour réduire leur consommation sous la houlette des ministres concernés. 

Quelles sont les principales mesures de ce plan ? Tout d'abord, il faudra réduire le chauffage, de partout. La règle sera de chauffer à 19 degrés dans les bureaux, 16 degrés la nuit et 8 lorsque le bâtiment est fermé plus de trois jours. L'Etat baissera même la température de ses locaux à 18 degrés lors de périodes de forte tension, en plus d'encourager le travail en horaires décalés. Dans les hôtels, commerces et restaurants, il sera conseillé d'abaisser la température à 19 degrés dans les parties communes, voire à 17 degrés en cas de forte tension.

Inciter au télétravail

Le télétravail sera incité, notamment pour réduire la consommation de carburant. Le ministère de la Fonction publique va notamment revaloriser de 15% de l’indemnisation télétravail à destination des agents, qui passerait de 2,50 à 2,88 euros par jour. Le gouvernement souhaite que les entreprises fassent de même.

Les agents de la fonction publique seront tenus d'abaisser leur vitesse sur la route (par exemple à 110 km/h au lieu de 130) lors de leurs déplacements professionnels. Les collectivités territoriales pourront faire appel à des énergéticiens pour déterminer les pistes d'amélioration possibles pour faire plus d'économies, et l'eau chaude sera coupée dans les sanitaires des bâtiments de l'administration, sauf dans les douches.

Extinction des publicités lumineuses à 1h du matin

Le gouvernement souhaite également réduire l'éclairage intérieur des bâtiments dès occupation, et l'éclairage extérieur, notamment publicitaire, et l’éteindre au plus tard à 1 heure du matin

Lire aussi

Dans les transports, les conducteurs seront formés à l'écoconduite, tout comme les conducteurs de remontées mécaniques dans les stations de sport d'hiver. Ces dernières devraient également proposer d'arrêter leurs remontées en dehors des périodes de forte fréquentation ou d'en abaisser la vitesse.

Du côté du sport, on prévoit de baisser le chauffage des équipements, un degré en moins dans les piscines, et une modération des éclairages avant et après matches.

Des bonus pour encourager le covoiturage

Du côté des particuliers, le gouvernement veut encourager le covoiturage avec la distribution d'un bonus financier à chaque nouvel inscrit sur une plateforme dédiée à cette pratique. Une aide sera mise en place à partir du 1er janvier.

Lors du compte rendu du Conseil des ministres ce mercredi, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a laissé entendre qu’aucune mesure coercitive ne serait imposée aux particuliers. Mais ils seront la cible, "à partir de la semaine prochaine, d’une campagne nationale et audiovisuelle" sur les bons gestes à adopter pour réduire sa consommation, notamment à son domicile.


Justine Faure avec le service politique de TF1 et LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info