Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Edouard Philippe insiste sur "la fluidité sans précédent" de sa relation avec Emmanuel Macron

Publié le 7 mai 2020 à 23h38
JT Perso

Source : TF1 Info

ENTENTE CORDIALE - En clôture de sa conférence de presse sur les étapes du déconfinement, Edouard Philippe a évoqué sa relation avec le chef de l'Etat, que des rumeurs qualifient régulièrement de tendues. "D'une confiance et d'une fluidité sans précédent", a-t-il rectifié.

Alors que plusieurs médias ont laissé entendre ces dernières semaines que des tensions existaient au sein du couple exécutif, Edouard Philippe a remis les points sur les i lors de sa conférence de presse ce jeudi sur l'après 11 mai. A la question d'un journaliste évoquant de possibles désaccords avec le président de la République dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire (interrogé sur la crise économique à venir, Emmanuel Macron n'avait pas voulu utiliser les "grands mots" d'Edouard Philippe, ndlr), le Premier ministre a insisté sur sa parfaite entente, réfutant ces commérages.

"Je crois que je vais vous décevoir, a-t-il prévenu. Depuis trois ans qu'il m'a été donné de pouvoir travailler avec le président de la République en tant que chef du gouvernement, j'ai toujours pu constater et me réjouir d'une confiance et d'une fluidité qui je crois a peu de précédents", a-t-il déclaré, ajoutant : "C'est toujours le cas, j'espère que ce sera toujours le cas et je crois que ce sera toujours le cas".

Passer plus de deux secondes à écrire, à parler, à s'interroger sur ce genre de sujets, me laisse très très circonspect.

Edouard Philippe

Un discours à l'unisson de l'Elysée. L'entourage du chef de l'Etat avait fait savoir également qu'Emmanuel Macron avait "tenu à réaffirmer la parfaite entente entre les deux têtes de l'exécutif", "à l'occasion d'un dîner de la majorité mercredi 6 mai, puis lors du Conseil des ministres" jeudi. Déjà, au cours du Conseil des ministres du 28 avril, le chef de l'Etat avait fustigé ceux qui "tentent de diviser" l'exécutif.

Lire aussi

Fermez le ban ? Non. Agacé lui aussi par ces rumeurs de mésentente, surtout en ces temps de crise, Edouard Philippe n'a pas manqué de le faire savoir : "Permettez-moi de vous dire que dans les moments que  nous vivons, en plein dans une crise sanitaire d'une ampleur considérable, alors que des Françaises et des Français font un travail incroyable pour sauver leurs concitoyens, passer plus de deux secondes à écrire, à parler, à s'interroger sur ce genre de sujets, me laisse très, très circonspect".

"Je pense que nos concitoyens s'en contrefichent dans des proportions qu'à mon avis, les journalistes politiques ne mesurent pas. Et je dois dire que, de ce point de vue-là, je me sens très Français", a-t-il encore ironisé avant de conclure sa conférence de presse.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info