Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : 5 choses à savoir sur Marine Le Pen avant le 1er tour

Maëlane Loaëc
Publié le 5 avril 2022 à 19h01, mis à jour le 8 avril 2022 à 18h36
JT Perso

Source : TF1 Info

La candidate du Rassemblement national, âgée de 53 ans, se lance dans sa troisième campagne présidentielle.
Déjà finaliste en 2017, elle espère cette fois l'emporter au second tour.
Centré sur le pouvoir d'achat, son programme n'en reste pas moins radical sur les volets de l'immigration et de la sécurité.

Ce serait, "a priori", sa dernière bataille pour entrer à l'Élysée. Marine Le Pen, qui se présente pour la troisième fois à l'élection présidentielle, est donnée deuxième au second tour dans les sondages. Mais l'écart entre la candidate du Rassemblement national (RN) et le favori Emmanuel Macron se resserre au fil des jours. Après avoir repris les rênes du parti de son père Jean-Marie Le Pen en 2011, la députée du Pas-de-Calais a tout tenté pour dédiaboliser sa famille politique. Reste à savoir si ce pari sera payant. 

Bio express

Née en 1968 à Neuilly-sur-Seine, Marine Le Pen est la fille de Jean-Marie Le Pen, qui fonde le Front national (FN) en 1972. Ancienne avocate au barreau de Paris, aujourd'hui âgée de 53 ans, elle assure plusieurs mandats locaux dès 1998 dans le Nord, avant d'entrer au Parlement européen en 2004. Succédant à son père à la tête du FN en 2011, elle s'efforce de lisser l'image du parti, et le rebaptise Rassemblement national en 2018

Jean-Marie Le Pen avait créé la surprise en accédant au second tour en 2002. De son côté, Marine Le Pen se présente pour la première fois à l'élection présidentielle en 2012 et obtient 17,9% des suffrages au premier tour. Elle est finaliste en 2017, avec 21,3% des voix, mais échoue au second tour, remporté par Emmanuel Macron avec 66,1% des votes. Désormais députée du Pas-de-Calais, la candidate a confié les rênes du RN à Jordan Bardella, président par intérim le temps de la campagne.

Quelles sont ses principales mesures ?

Le programme de Marine Le Pen s'articule autour de deux axes : l'arrêt de l'immigration et la sécurité d'une part, le pouvoir d'achat de l'autre. C'est surtout sur ce second thème qu'elle a choisi de miser sa campagne, en avançant plusieurs propositions comme la baisse de la TVA de 20% à 5,5% sur les carburants, le fioul, le gaz et l'électricité, mais aussi l'exonération de cotisations patronales de 10% pour les entreprises qui augmentent les salaires (jusqu'à trois Smic). Sur le volet des retraites, elle souhaite notamment permettre le départ à 60 ans avec 40 annuités pour les Français entrés dans la vie active avant 20 ans.

Quant à l'immigration, la candidate du RN propose, entre autres, de réserver les aides sociales aux Français, de conditionner les prestations de solidarité à cinq ans de travail sur le territoire ou encore de supprimer le droit du sol. Pour ce faire, elle cherchera, si elle est élue, à organiser un référendum sur un projet de loi révisant la Constitution pour y inscrire spécifiquement la "maîtrise" de l'immigration et la "priorité nationale"

Slogan et affiche de campagne

Pour son affiche officielle, Marine Le Pen a opté pour les slogans "Femme d'État" et "Marine Présidente". Une façon d'avancer une proximité avec les électeurs, mais aussi de recentrer l'attention sur la candidature de la députée, sans mentionner le nom du parti ni même son nom de famille. Son site de campagne, mlafrance.fr, reprend lui aussi seulement l'initiale du prénom de Marine Le Pen, comme pour effacer l'héritage encombrant de son père. 

Avec des couleurs sombres, la candidate joue la carte de la gravité et du sérieux. Tout en regardant les Français en face, elle esquisse toutefois un sourire, dans la droite lignée de sa communication des derniers mois, au cours desquels elle a tenté de se montrer plus accessible et joviale.

Affiche officielle de Marine Le Pen 2022

Quelles sont ses ambitions dans cette campagne ?

Déjà finaliste en 2017 face à Emmanuel Macron, Marine Le Pen espère cette fois l'emporter. La candidate RN est d'ores et déjà donnée deuxième au premier tour alors que l'écart avec le président-candidat se resserre dans les sondages, avec 23% des voix contre 27% selon notre dernière enquête. La députée du Pas-de-Calais a pu profiter de l'entrée en lice de l'ancien polémiste Éric Zemmour, qui accapare environ 10% des voix au premier tour, mais qui, par ses positions plus radicales encore, lui a permis de paraître plus modérée.

Pour l'emporter au second tour en revanche, la candidate RN veut éviter de retomber dans les mêmes écueils qu'en 2017, à savoir un débat de l'entre-deux-tours "raté", de son propre aveu. En cas de duel face à Emmanuel Macron, elle est créditée de 47% des voix selon notre sondage, un record pour un candidat d'extrême droite dans une enquête d'opinion. En cas de défaite, elle a annoncé au Journal du dimanche qu'elle envisageait de ne plus se présenter au scrutin présidentiel, sans pour autant mettre fin à sa carrière politique.

Lire aussi

Que pèse-t-elle sur les réseaux sociaux ?

Marine Le Pen fait partie des candidats qui bénéficient de la plus large communauté sur les réseaux sociaux, un ancrage qui remonte à plusieurs années : le Front national avait été le premier parti à ouvrir un site internet dans les années 1990, pour contourner le traitement des médias traditionnels. Sur Twitter et Facebook, elle rassemble respectivement 2,7 millions et 1,6 million d'abonnés. 

Sur des plateformes plus modernes en revanche, elle peine à agréger autant d'internautes : elle compte environ 224.000 abonnés sur Instagram et 389.000 sur TikTok. Mais sur cette dernière plateforme, certaines pastilles montent à quelques millions de vues. Quant à YouTube, sur sa chaîne aux 58.100 abonnés, les vidéos grimpent tout au plus à 15.000 vues environ. 


Maëlane Loaëc

Tout
TF1 Info