Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : voici les sept candidats de gauche à la Primaire populaire

Aurélie Loek
Publié le 15 janvier 2022 à 17h38, mis à jour le 16 janvier 2022 à 18h35
JT Perso

Source : TF1 Info

UNION - L'initiative citoyenne qui tente encore de s'imposer dans la campagne présidentielle a dévoilé le nom des sept candidats qui seront soumis au vote des inscrits à la Primaire populaire. Parmi eux, Christiane Taubira, Yannick Jadot, Anne Hidalgo ou encore Jean-Luc Mélenchon.

La Primaire populaire suit son cours, malgré la crispation et les hésitations de certains partis à gauche. Ce samedi, le nom des candidats qui seront soumis au vote, prévu du 27 au 30 janvier, ont été annoncés. C'est donc Anna Agueb-Porterie, Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Pierre Larrouturou, Charlotte Marchandise, Jean-Luc Mélenchon et Christiane Taubira qui pourront représenter l'union de la gauche portée par cette initiative citoyenne.

Si Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon ou encore Christiane Taubira sont des figures de la gauche française, la primaire a donc aussi investi des candidats moins identifiés. C'est le cas d'Anna Agueb-Porterie, âgée de 24 ans et originaire du Béarn, de l'eurodéputé Pierre Larrouturou ou encore, de Charlotte Marchandise, ancienne adjointe à Rennes.

Tous les candidats, à l'instar de Jean-Luc Mélenchon ou de Yannick Jadot, n'avaient pas donné leur accord pour participer à cette primaire. Cela n'empêche qu'ils seront quand même départagés lors du vote à un tour qui se tiendra du 27 au 30 janvier. 

En effet, pour être investi à cette primaire, les seuls critères qu'il fallait remplir, selon Samuel Grzybowski, l'un des fondateurs de cette initiative citoyenne, était d'avoir été plébiscité dans le cadre de la campagne des parrainages citoyens, qui s'est tenue du 11 juillet au 11 octobre 2021, et d'avoir déclaré sa candidature à la présidentielle avant le 15 janvier à midi - ce que Christiane Taubira a fait in extremis

Suite à cette annonce lors d'une conférence de presse, les personnes souhaitant voter à la Primaire populaire ont jusqu'au 23 janvier pour s'inscrire sur la plateforme. Pour le moment, 120.000 personnes sont inscrites selon le site, sur les 300.000 qui ont participé à la campagne de parrainages. Par comparaison, 122.000 personnes étaient inscrites au vote de la primaire écologiste et 139.000 ont participé au congrès des Républicains.

Un vote à un tour, au jugement majoritaire

Le scrutin se déroulera selon une méthode encore innovante en France, qui est le jugement majoritaire. Les inscrits devront donc répondre à une question qui sera : "Pour faire gagner l'écologie et la justice sociale, ces candidats sont ?". Cinq mentions différentes devront alors être attribuées à chacun des candidats : "très bien", "bien", "assez bien", "passable", "insuffisant". Malgré la nouveauté, c'est une façon de voter "assez simple parce que c'est une manière de réfléchir qu'on a au quotidien", a tenu à rappeler Mathilde Imer, l'autre fondatrice de la Primaire Populaire.

Le ou la candidate investie par la primaire devra alors signer un "contrat de rassemblement" qui le contraindra à défendre un programme basé sur un socle commun de propositions, fixé en amont de la Primaire populaire, et à continuer à œuvrer au rassemblement à gauche. "À cette condition-là, nous ferons la campagne de la personne qui remporte ce vote", s'est engagé Samuel Grzybowski.

"Notre but, ce n'est pas de créer du clash entre les candidats qui défendent globalement les mêmes valeurs. Nos ennemis, ce ne sont pas Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Christiane Taubira, et les autres candidats de cette investiture, ce sont Valérie Pécresse, Emmanuel Macron, Eric Zemmour, Marine Le Pen, et ce qu'ils portent", a également rappelé Mathilde Imer, répondant notamment aux critiques sur l'utilité d'un tel vote. 


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info