On a testé Elyze, le Tinder de la politique pour matcher avec son candidat à l'élection présidentielle

J.F
Publié le 12 janvier 2022 à 12h34

Source : TF1 Info

NOUVELLE APPLI - Pour lutter contre l'abstentionnisme des jeunes en vue de la présidentielle, deux jeunes entrepreneurs ont lancé Elyze. Construite sur le modèle de Tinder, l'application promet d'indiquer à l'utilisateur avec quel candidat il a le plus d'affinités.

Elle est en tête des téléchargements d'applications. Depuis sa mise en ligne le dimanche 2 janvier, Elyze cartonne et a dépassé les 500.000 téléchargements. Lancée par deux jeunes entrepreneurs soucieux de lutter contre l'abstention des jeunes, sur le modèle de Tinder, elle permet d'indiquer aux utilisateurs quel candidat leur ressemble le plus, pour les aider à faire leur choix le 10 avril prochain au premier tour du scrutin. 

Pour cela ils doivent indiquer, à chaque proposition qui leur est présentée, s'ils sont d'accord ou non avec elle ; puis l'algorithme calcule de quel prétendant à l'Elysée ils sont les plus proches. A l'arrivée sur l'application, il faut faire "swipper" à droite (si l'on est d'accord) ou à gauche (si l'on est en désaccord) des dizaines de propositions des candidats. 

De notre côté, nous sommes par exemple tombés sur : rétablir de bonnes relations politiques avec la Russie, arrêter les installations d’éoliennes, réduire le nombre de fonctionnaires, instaurer le droit de vote à 16 ans, instaurer un revenu étudiant de 850 euros, ne pas participer aux JO 2024, instaurer la gratuité des transports en commun ou instaurer un ISF climatique. 

Lorsque certaines propositions sont floues, il est possible de cliquer sur "en savoir plus" pour répondre de façon plus éclairée. Ainsi, à la proposition "instaurer un enseignement spécifique de morale à l’école", l'application explique, sans préciser de quel programme elle est issue, que les cours de morale qui avaient pour objectif d’inculquer des valeurs aux élèves ont été abolis après mai 1968.

Lorsque l'utilisateur a swippé 50 propositions, une première tendance se dessine et il peut prendre connaissance de quel candidat il est le plus proche. Il est possible de continuer au-delà pour affiner cette tendance, l'application en intégrant dix fois plus. L'application dresse alors un podium des trois candidats avec lesquels l'utilisateur est le plus en accord, avec un pourcentage. 

Des fiches complètes pour chaque candidat

application Elyze

Une autre fonctionnalité permet également de parcourir toutes les propositions des candidats par thématiques (économie, environnement, éducation, société, culture, institutions et territoires, etc). Il est également possible d'accéder aux propositions des candidats via leur fiche personnalisée, construite à la façon d'un profil Tinder, avec âge, parti, études, anecdotes personnelles et bien sûr éléments de programme.  

L'application se veut "neutre, apolitique et apartisane", indiquent ses créateurs. Elle a été lancée par Grégoire Cazcarra, étudiant de 22 ans en master à l’ESCP, président et fondateur du mouvement citoyen "Engagés", cofondateur de l’ONG "A voté" et auteur de Génération engagée (VA Editions) ; et François Mari, 19 ans, première année à HEC Montréal. 


J.F

Tout
TF1 Info