Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : 5 choses à savoir sur Yannick Jadot avant le 1er tour

Justine Faure
Publié le 4 avril 2022 à 23h25, mis à jour le 8 avril 2022 à 18h36
JT Perso

Source : JT 20h WE

Après avoir rallié Benoît Hamon en 2017, Yannick Jadot, 54 ans, vit sa première élection présidentielle en tant que candidat.
Partisan d'une ligne pragmatique, le député européen a conçu un programme liant mesures environnementales, économiques, sociales, sociétales et internationales.

Certains de ses soutiens ont regretté qu'il ne se soit pas plus dévoilé pendant cette campagne. Malgré un programme sérieux, un discours posé et des mesures pragmatiques, Yannick Jadot n'a pas réussi à convaincre les électeurs de gauche qu'il était le meilleur candidat pour empêcher le duel annoncé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Mais le député européen pourrait avoir un rôle important à jouer dans l'entre-deux-tours. Voici 5 choses à savoir sur le candidat écologiste.

Bio express

Yannick Jadot est né en 1967 en Picardie. Diplômé de l’université Paris-Dauphine en économie, il fait son début de carrière au sein de plusieurs ONG et s’expatrie quelques années au Burkina Fasso et au Bangladesh. En 2002, il devient directeur des campagnes de Greenpeace France. S’il adhère aux Verts en 1999, sa carrière politique décolle avec son élection au Parlement européen en 2009, alors qu’il est tête de liste d’Europe Ecologie-Les Verts. Déjà vainqueur de la primaire EELV il y a cinq ans pour l’élection présidentielle de 2017, l’eurodéputé avait choisi de se retirer au profit du socialiste Benoît Hamon. Il vit donc sa première campagne présidentielle en tant que candidat.

Quelles sont ses principales mesures ?

Yannick Jadot est pour la fermeture des réacteurs nucléaires actuels, dont "une dizaine d'ici 2035". Il souhaite investir 10 milliards d'euros par an pour la rénovation des logements et bâtiments et interdire la vente des véhicules thermiques neufs dès 2030. Il veut mettre fin à l'élevage en cage d'ici 2025 et sortir de l'élevage industriel, diviser par deux les engrais et pesticides de synthèse d'ici 2027 et imposer une alimentation 100% bio et locale dans les cantines. Pour financer la transition écologique il instaurera un ISF climatique. Yannick Jadot souhaite également augmenter le Smic à 1500 euros, embaucher 100.000 infirmiers et infirmières et 65.000 enseignants, légaliser le cannabis, reconnaître le vote blanc et instaurer un septennat non renouvelable pour le président de la République.

Slogan et affiche de campagne

Yannick Jadot a choisi de n'afficher que son visage sur son affiche de campagne, et le candidat ne regarde pas les Français en face mais tourne son regard vers la droite et vers l'avenir. Mais à en croire son slogan, "faire face", ce dernier s'annonce difficile. Aussi, si l'affiche n'oublie pas de se parer de vert, il n'est pas question d'écologie dans la devise du candidat. 

Lire aussi

Quelles sont ses ambitions dans cette campagne ?

L'été dernier, l'ambition de Yannick Jadot était de rassembler la gauche derrière une candidature commune, si possible la sienne, gonflé par les bons résultats d'EELV aux élections municipales et régionales. Mais l'eurodéputé a échoué, refusant lui-même de participer à une primaire entre les différents représentants de son camp. Un temps concurrencé par la socialiste Anne Hidalgo, qui s'est présentée comme l'autre candidate écologiste de ce scrutin, il est désormais très largement distancé par Jean-Luc Mélenchon. L'Insoumis est à plus de 15% dans les sondages, quand Yannick Jadot oscille entre 4,5 et 5%. Entre les deux tours, il pourrait être courtisé par Emmanuel Macron qui aura besoin des voix de ses électeurs pour l'emporter face à Marine Le Pen. Et en vue des législatives, La France insoumise a déjà proposé à EELV de nouer des accords.

Que pèse-t-il sur les réseaux sociaux ?

104.000 abonnés sur Twitter, 52.000 abonnés sur Facebook, 35.000 sur Instagram et un peu plus de 3000 sur YouTube : Yannick Jadot ne rime pas vraiment avec réseaux sociaux. Le candidat a essayé de s'emparer des plateformes plus innovantes et "jeunes" que son Twitch (3200 abonnés) et TikTok (7900 personnes), mais sans vraiment s'y faire une place.


Justine Faure

Tout
TF1 Info