Élection présidentielle 2022

Hausse des prix des carburants : que proposent Marine Le Pen et Emmanuel Macron ?

J.F
Publié le 13 avril 2022 à 18h56
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Contre la hausse des prix des carburants, que proposent les deux finalistes de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ?
Baisse de la TVA versus baisse du prix du litre à la pompe, deux visions s'opposent.

Dans cette campagne présidentielle, le pouvoir d'achat s'est imposé comme la préoccupation majeure des Français. Encore plus après le déclenchement du conflit en Ukraine et la mise en place des sanctions occidentales contre le régime russe, qui a eu pour conséquence la hausse des prix du carburant. Réalité du quotidien des Français depuis plusieurs semaines, cette question s'est invitée dans la campagne et a poussé tous les candidats à formuler des propositions à ce sujet. Alors qu'ils ne sont plus que deux en lice, que proposent Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour contenir ou baisser les prix de l'essence ?

La candidate du Rassemblement national propose de baisser la TVA pour faire diminuer les prix des carburants, en la passant de 20% à 5,5%. Mais pour y parvenir, Marine Le Pen devrait engager des négociations au niveau européen pour inclure les carburants dans la liste des biens bénéficiant de la TVA à taux réduit, ce qui n'est pas le cas actuellement. Début mars, elle avait également dit souhaiter "supprimer les augmentations qui ont été décidées par Emmanuel Macron en 2017 et 2018", parlant de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques). "Ça ferait baisser le litre de gazole de 44 centimes et d'essence de 34 centimes", avait-elle estimé.

Lire aussi

Le Pen accuse Macron d'être dans le "déni"

Emmanuel Macron, lui, a surtout fait des propositions en tant que président de la République. Le gouvernement a décidé d'une remise de 18 centimes par litre d'essence du 1er avril au 31 juillet pour les particuliers. Pour les professionnels comme les pêcheurs, une aide de 35 centimes par litre de gazole de pêche a été accordée. Le chef de l'État estime que "ce que nous avons décidé avec le gouvernement sur l'électricité, le gaz et l'essence est plus efficace qu'une baisse de TVA", comme proposé par Marine Le Pen. Mais cette dernière a jugé, ce mercredi 13 avril, que le gouvernement et Emmanuel Macron étaient dans le "déni" face au "mur de l'inflation" auquel la France allait être confrontée.


J.F

Tout
TF1 Info