Élection présidentielle 2022

Présidentielle : Emmanuel Macron esquisse les grandes lignes de son projet

Justine Faure
Publié le 4 mars 2022 à 13h09
JT Perso

Source : Sujet JT LCI

Emmanuel Macron a officialisé sa candidature à la présidentielle dans une "Lettre aux Français" faisant le bilan de son quinquennat, faisant part des défis à venir et esquissant une ébauche de programme.
Énergie, sécurité, éducation, travail : à quoi pourraient ressembler les mesures phares du président-candidat ?

Emmanuel Macron a enfin mis fin au secret de Polichinelle qui entourait sa candidature. Dans une "Lettre aux Français" dévoilée jeudi soir et publiée ce vendredi dans la presse quotidienne régionale, le chef de l'État "sollicite" la "confiance" de ses concitoyens "pour un nouveau mandat de président de la République". Dans cette lettre d'une quinzaine de paragraphes, il dresse un semblant de bilan de son quinquennat, affirme sa vision du monde et se pose en européen convaincu, mais ébauche également quelques pistes sur son futur programme.

Sur le plan économique, il affirme qu'il "nous faudra travailler plus et poursuivre la baisse des impôts pesant sur le travail et la production". Difficile de ne pas y voir une allusion à la réforme des retraites, déjà une promesse de sa campagne de 2017. Mais alors que le report de l'âge de départ ne faisait pas partie de ses intentions il y a cinq ans, Emmanuel Macron a déjà dit que la situation avait changé et qu'il faudrait travailler plus longtemps. Alors qu'il prônait la suppression des 42 régimes spéciaux pour n'en avoir qu'un seul, il pense désormais que "c'est trop anxiogène" et qu'il faut aller vers un système simplifié où, pour la fonction publique, pour les salariés et pour les indépendants, trois grands régimes seraient créés. 

"Il nous faudra aussi continuer d’investir dans notre innovation et notre recherche afin de placer la France en tête dans les secteurs qui (...) nous permettront de devenir une grande Nation écologique, celle qui la première sera sortie de la dépendance au gaz, au pétrole et au charbon", écrit-il également. Pour y parvenir, le président mise sur le nucléaire. Le 10 février dernier, il a annoncé un vaste plan de relance nucléaire, avec l'objectif pour 2050 de construire six nouveaux EPR de seconde génération, d'étudier la construction de huit réacteurs supplémentaires et de "prolonger tous les réacteurs qui peuvent l’être", au-delà de 50 ans si possible.

Plus d'autonomie pour les directeurs d'école et des enseignants mieux rémunérés

Emmanuel Macron indique également que "la priorité sera donnée à l’école et à nos enseignants, qui seront plus libres, plus respectés et mieux rémunérés". Le chef de l'État a déjà dessiné les contours de son "école du futur" lors de son plan pour Marseille en septembre dernier. Dans la cité phocéenne, 50 établissements serviront de "laboratoire" à leur mise en œuvre à plus grande échelle sur le territoire dès la rentrée prochaine. Selon lui, il faut que les directeurs d'école aient plus de liberté et de moyens pour choisir leur équipe pédagogique, avec l'objectif "d'adapter les rythmes scolaires pour les enfants, de penser le temps sportif différemment (...), de penser le temps culturel à côté de l'école différemment". "En quelque sorte, d'avoir une équipe qui n'est pas simplement faite d'enseignants, mais de pouvoir d'abord choisir les enseignants qui y sont, et être sûr qu'ils sont pleinement motivés et qu'ils adhèrent au projet", avait-il expliqué.

Lire aussi

Aussi, "nous poursuivrons l’investissement dans nos forces de sécurité et notre justice", indique Emmanuel Macron dans sa lettre. Le 10 janvier dernier à Nice, il avait fait des annonces en la matière, engageantes pour les prochaines années, notamment une réorganisation du travail des forces de l'ordre pour doubler leurs effectifs sur le terrain d'ici à 2030 et un budget de la sécurité accru de 15 milliards d'euros sur cinq ans.

Enfin, le président de la République exprime son souhait de "préserver et même améliorer ce modèle social auquel nous tenons tant", d'investir "pour permettre à chacun de vivre le grand âge à domicile tant qu’il le peut, pour rendre les maisons de retraite plus humaines", ou encore de "faire reculer les déserts médicaux"


Justine Faure

Tout
TF1 Info