Les élections régionales et départementales 2021

Contre le RN, Anne Hidalgo veut un "front républicain" aux régionales comme à la présidentielle

CQ
Publié le 23 mai 2021 à 13h10
La maire de Paris, Anne Hidalgo, annonce que 500.000 masques seront disponibles fin avril pour les Parisiens.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, annonce que 500.000 masques seront disponibles fin avril pour les Parisiens.

Source : AFP

STRATÉGIE - Pour empêcher le parti de Marine Le Pen d'accéder au pouvoir, la maire de Paris juge qu'un "front républicain doit exister". Et ce, dès les élections régionales et départementales de juin.

À un mois des régionales et à un an de la présidentielle, de nombreux responsables politiques à gauche comme à droite se demandent comment faire barrage au Rassemblement National (RN), haut dans les sondages d'opinion. Invitée du Forum Radio J ce dimanche 23 mai, Anne Hidalgo voit l'union des forces politiques en présence comme la seule solution. Face au parti d'extrême droite, "évidemment, le Front républicain doit exister, que ce soit pour les élections régionales" ou bien le scrutin présidentiel, a considéré la maire socialiste de Paris. Qui a ajouté que ce bloc devait "exister quel que soit le candidat républicain étant en capacité de faire échec au Rassemblement national". 

"Marine Le Pen, c’est l’extrême droite. Elle défend d’abord ses intérêts et les intérêts d’une formation d’extrême droite non républicaine et antirépublicaine", a insisté Anne Hidalgo, alors que la patronne du RN, candidate déclarée à la présidentielle, est déjà donné au second tour face à Emmanuel Macron. Là-dessus, l'édile a déclaré vouloir "tout faire pour que ce second tour soit beaucoup plus ouvert qu’il n’est aujourd'hui", disant craindre "qu’une grande partie de la population ne se détourne du scrutin". En effet, l'abstention pourrait être la grande gagnante de cette élection. Déjà en 2017, 25,44% des électeurs ne s'étaient pas présentés au second tour qui opposait Marine Le Pen à Emmanuel Macron, soit plus d'un électeur sur quatre. 

Si en Ile-de-France, l'actuelle présidente de région Valérie Pécresse (LR) est donnée gagnante avec 33% des intentions de vote selon un sondage publié ce dimanche dans le JDD, le RN pourrait créer la surprise dans d'autres régions, comme en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ou encore dans les Hauts-de-France, même si le Républicain Xavier Bertrand fait la course en tête, talonné de près par le porte-parole du RN Sébastien Chenu, selon un récent sondage pour LCI.


CQ

Tout
TF1 Info