Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

Assemblée nationale : Élisabeth Borne doit se soumettre au vote de confiance des députés, réclame Jean-Luc Mélenchon

Idèr Nabili
Publié le 21 juin 2022 à 18h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Sans majorité absolue, Élisabeth Borne doit théoriquement prononcer son discours de politique générale à l'Assemblée nationale début juillet.
La tradition veut que cette déclaration soit suivie d'un vote de confiance des députés, ce que n'impose pas la Constitution.
Le chef de file de la Nupes, Jean-Luc Mélenchon, appelle la Première ministre à se soumettre à ce vote.

Il rêvait de prendre sa place, il espère désormais la faire chuter. Le chef de file de la Nupes, Jean-Luc Mélenchon, appelle ce mardi la Première ministre Élisabeth Borne à se soumettre au vote de confiance des députés. Celui-ci doit intervenir à l'issue du discours de politique générale que doit prononcer la cheffe du gouvernement début juillet, mais il n'est pas imposé par la Constitution. L'exécutif prendra-t-il le risque de solliciter la confiance, au risque de ne pas l'obtenir ? C'est ce qu'espère l'ancien député Insoumis.

"Sollicitez la confiance, et vous ne l'aurez pas", lance Mélenchon à Borne

"Il n'y a plus de majorité présidentielle ni gouvernementale", déclare-t-il depuis l'Assemblée nationale. "La première tâche du gouvernement de Madame Borne est de se présenter devant l'Assemblée et de demander la confiance. Certes, la Constitution n'oblige pas au vote. Mais les groupes parlementaires peuvent alors déposer une motion de censure", qui permet de renverser le gouvernement si elle est adoptée, poursuit-il (voir vidéo en tête de cet article).

Jean-Luc Mélenchon a profité de son passage au palais Bourbon pour interpeller directement Élisabeth Borne. "Madame la Première ministre, sollicitez la confiance des députés. Et vous ne l'aurez pas", a-t-il lancé. "C'est un message que le président de la République doit comprendre."


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info