Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives : avant le second tour, le RN change de stratégie et revoit ses ambitions à la hausse

Justine Faure
Publié le 15 juin 2022 à 17h07
JT Perso

Source : Emission Spéciale Politique

Mardi soir, Marine Le Pen a estimé que son parti avait les capacités d'envoyer "100 députés, voire plus" à l'Assemblée nationale dimanche prochain.
Jusque-là, le Rassemblement national s'était abstenu de donner des chiffres, évoquant simplement "un très grand nombre de députés" ou "un groupe important".
Un changement de stratégie déjà observé entre la présidentielle et le premier tour des législatives.

À quatre jours du second tour des législatives, le Rassemblement national change de stratégie. Comme avant le premier tour, le parti de Marine Le Pen a modifié son discours et revu ses ambitions à la hausse en cours de campagne. D'abord résigné et peu précis sur le nombre de députés que le RN pourrait obtenir à l'issue du scrutin, Marine Le Pen a affirmé mardi soir sur France 2 que son objectif était désormais d'en faire élire "100, voire plus".

Crédible ?

"À partir du moment où nous sommes présents dans 200 circonscriptions et que nous sommes en tête dans 108 circonscriptions, nous pouvons espérer avoir 100 députés, voire plus", a déclaré Marine Le Pen au journal de 20h. Interrogée sur son changement de discours et sa crédibilité à le modifier en cours de route, la députée du Pas-de-Calais a répondu qu'au contraire elle avait été dans un discours de vérité. "Je me refuse à mentir en vendant des choses qui sont invraisemblables. Parce que j’ai le respect des Français, et quand on a le respect des Français, on leur dit la vérité. La vérité était la suivante : Jean-Luc Mélenchon ne sera jamais Premier ministre et nous pouvons avoir un groupe puissant d’opposition." 

Pourtant, depuis dimanche soir, Marine Le Pen et les cadres du RN étaient plus frileux niveau chiffres. "Nous pouvons espérer nombre de députés pour faire valoir avec cœur et conviction vos idées, vos valeurs et vos intérêts pour défendre votre pouvoir d’achat et votre sécurité", avait-elle déclaré dans son discours d’après-premier tour dimanche soir. Lundi, l’ex-candidate à la présidentielle avait dit espérer l’élection de "dizaines de députés" dimanche prochain.

Dans un tweet daté du 14 juin, elle écrivait, toujours vague : "Pour ce premier tour, notre électorat s’est mobilisé. J’espère qu’il se mobilisera encore davantage au second tour pour obtenir un très grand nombre de députés patriotes". Et le matin sur RTL, elle ne s’était pas avancée non plus niveau chiffres, souhaitant que le RN ait, "si les électeurs le souhaitent et se déplacent, un groupe et un groupe important à l’Assemblée nationale".

Quand Bardella évoquait 35 à 40 députés

Idem du côté de la présidence par intérim du parti. Jordan Bardella avait lui évoqué la possibilité d’avoir entre 35 et 40 députés. Le premier tour "ouvre a minima la voie (à) la multiplication par cinq du nombre de nos députés", avait-il estimé en début de semaine lors d’une conférence de presse. Bien loin, donc, des 100 parlementaires désormais visés par le parti à la flamme. Huit députés RN avaient été élus en 2017, dont une apparentée, mais l’un d’eux a depuis changé de camp. 

Selon les dernières projections de notre partenaire Ifop-Fiducial, le Rassemblement national obtiendrait 20 à 40 sièges à l'Assemblée nationale.

Un changement de discours similaire avait été opéré par le parti entre l'élection présidentielle et le premier tour des élections législatives. À l'issue de sa défaite face à Emmanuel Macron, Marine Le Pen avait répété que son parti n'avait pas pour objectif de remporter les législatives. "Je ne pars pas perdante, je pars en disant la vérité aux Français", avait-elle assuré. Aussi, avant le premier tour des législatives, alors que le parti évoquait jusqu'à présent le chiffre de 60 députés, elle avait assuré que son camp avait "potentiellement la capacité de gagner 150 circonscriptions, peut-être même plus si la mobilisation est importante".


Justine Faure

Tout
TF1 Info