Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives : distancés au premier tour, les ministres en danger ce dimanche

Idèr Nabili
Publié le 17 juin 2022 à 11h56
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Quinze ministres sont présents au second tour des élections législatives.
Parmi eux, trois ont terminé en deuxième position au premier tour.
Les ministres défaits ce dimanche devront quitter le gouvernement.

Pour certains candidats aux élections législatives, le résultat du scrutin de ce dimanche vaut bien plus qu'un siège à l'Assemblée nationale. Quinze ministres se présentent devant les Français, et leur avenir au sein de l'exécutif dépend des électeurs. Car Emmanuel Macron poursuit la règle instaurée par Nicolas Sarkozy : les ministres perdants devront quitter le gouvernement.

Trois membres de l'équipe d'Elisabeth Borne sont en ballotage défavorable après avoir terminé en deuxième position au premier tour. Parmi eux, Clément Beaune. Secrétaire d'État chargé de l'Europe sous Jean Castex, promu ministre délégué depuis un mois, il a recueilli 35,81% des voix dans la 7e circonscription de Paris, devancé par la candidate de la Nupes, Caroline Mecary (41,4%). Pour le soutenir, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe a sillonné à ses côtés les rues du 4e arrondissement de la capitale.

Autre ministre en difficulté à Paris : Stanislas Guerini. Délégué général du parti présidentiel, sa fidélité a été récompensée en étant nommé ministre de la Transformation et de la Fonction publiques lors du dernier remaniement. Mais les électeurs de la 3e circonscription de la capitale l'ont placé sur la sellette. Avec 32,5% des voix, il a été devancé par Léa Balage El Mariky (38,66%), candidate de la Nupes.

La ministre de la Transition écologique en difficulté

Plus au sud, Amélie de Montchalin va, elle aussi, chercher à inverser la tendance. Dans la 6e circonscription de l'Essonne, celle qui vient d'être nommée à l'un des postes clés du gouvernement - Transition écologique - a recueilli 31,46% des suffrages au premier tour, sept points derrière le candidat de l'alliance de gauche, Jérôme Guedj (38,31%). "Ça va passer", voulait croire jeudi le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, sur LCI.

Il faudra également scruter le score de la ministre de la Mer, Justine Bénin, qui se présente dans la 2e circonscription de Guadeloupe. Dans ce territoire, Emmanuel Macron n'a pas été plébiscité lors de l'élection présidentielle : Jean-Luc Mélenchon y a obtenu 56,16% des voix au premier tour, et Marine Le Pen a devancé le chef de l'État au second (69,6%). Justine Bénin a toutefois terminé en tête dimanche 12 juin (31,31%), devant le candidat divers gauche Christian Baptiste (26,78%). Le duel s'annonce serré.

Lire aussi

Elisabeth Borne, Gérald Darmanin, Olivier Véran, Damien Abad, Gabriel Attal, Yaël Braun-Pivet, Marc Fesneau, Olivier Dussopt, Olivia Grégoire, Franck Riester et Brigitte Bourguignon sont également en lice ce dimanche.


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info