La Nupes, l'alliance de gauche à l'Assemblée nationale

Législatives - Faut-il prononcer "Nupes" ou "Nupesse" ? Finalement, l'Académie française ne tranche pas

Idèr Nabili
Publié le 14 juin 2022 à 16h53
JT Perso

Source : Le CLUB

L'Académie française avait dans un premier temps indiqué que l'alliance de gauche pour les législatives, la Nupes, se prononçait "nupe".
Interrogé par TF1info, le service du dictionnaire de l'Académie revient sur ses propos.

Au coude-à-coude avec la majorité présidentielle au premier tour des élections législatives, la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), portée par Jean-Luc Mélenchon, rencontre un problème inattendu : comment faut-il prononcer l'alliance qui espère obtenir la majorité à l'Assemblée nationale ? Certains, y compris à gauche, l'appellent "Nupe", d'autres préfèrent citer toutes les lettres, et prononcer "Nupès".

Face à cette hésitation, l'Académie française a pris position. Interrogé par notre confrère de LCP Jason Wiels, le service dictionnaire de l'institution avait indiqué lundi que la bonne formule était de faire abstraction de la dernière lettre. "Dans la mesure où en français, dans les noms terminés par -es, le 's' ne se fait pas entendre (certes, affres, fiançailles...), la logique voudrait que l'on prononce 'nupe' avec la même prononciation que les dernières lettres de 'jupe'", expliquait l'Académie française au lendemain du premier tour.

"Les deux peuvent se dire"

Ce mardi, elle a finalement changé de position. Interrogée par TF1info, elle assure qu'il est possible de prononcer "nupe" ou "nupès" sans bafouer les règles. "J'ai répondu un peu trop vite", reconnaît-on du côté du service du dictionnaire. "Dans la mesure où il s'agit d'un acronyme, il est possible de prononcer toutes les lettres : c'est ce que l'on fait pour le Capes", poursuit l'Académie. "L'usage est mal fixé, mais les deux peuvent se dire."

Lire aussi

Pour l'heure, aucune prononciation n'a pris le dessus. Même Jean-Luc Mélenchon s'en amuse, prononçant tantôt le "s", tantôt non. Si l'alliance de gauche obtient de nombreux députés ce dimanche 19 juin, à l'occasion du deuxième tour, nul doute que le temps permettra à la Nupes de se faire un (seul) nom. "Un usage dominant finira sans doute par s'imposer", veut croire l'Académie française.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info