Législatives : désormais, Jean-Luc Mélenchon veut un Smic à 1500 euros nets

A.N
Publié le 15 mai 2022 à 20h22

Source : TF1 Info

Pour tenir compte de l'inflation, le chef de file de la NUPES veut passer le Smic à 1500 euros nets en cas de succès aux législatives.
C'est près de 200 euros de plus que le salaire minimum actuel.
Le programme de LFI prévoyait jusque-là un Smic à 1400 euros nets.

Si la Nouvelle union populaire, écologiste et sociale (Nupes) s'impose majoritairement aux élections législatives du 12 et 19 juin, Jean-Luc Mélenchon promet de faire passer le Smic à 1.500 euros nets par mois. 

Celui qui aspire à devenir Premier ministre du nouveau quinquennat d'Emmanuel Macron grâce à un "troisième tour social", veut tenir compte de l'inflation avec cette mesure, afin de redonner plus de pouvoir d'achat aux concernés. Depuis le 1er mai, le Smic mensuel est à 1645,58 euros bruts, soit 1302,64 euros nets. Près de 200 euros de moins que la proposition formulée par l'Insoumis, qui a revu cette augmentation à la hausse par rapport à ce qui avait initialement été imaginé.

Une "progression de 15 %" par rapport au niveau des prix

Le programme de LFI, l'Avenir en commun, prévoyait jusque-là un Smic à 1400 euros nets. Une proposition devenue "caduque" depuis selon l'ancien candidat à la présidentielle, à cause des effets de l'inflation. Sur France 3 ce dimanche 15 mai, le désormais "candidat" au poste de Premier ministre a dévoilé un ajustement. "Je vous annonce donc aujourd'hui que la progression de 15% sera observée par rapport au niveau des prix", a-t-il déclaré. 

"Il y aura une conférence salariale obligatoire par branches dès que je serai élu Premier ministre", a répété le député LFI des Bouches-du-Rhône, qui ne se représente pas aux législatives.

Selon les projections de sondeurs, Nupes obtiendrait entre 135 et 165 sièges à l'assemblée nationale, contre 310 à 350 pour la majorité présidentielle.


A.N

Tout
TF1 Info