Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives 2022 : la campagne officielle commence lundi, voici ce que ça change

Benoit Leroy
Publié le 29 mai 2022 à 11h22
JT Perso

Source : JT 20h WE

Dès lundi, les premières affiches de campagne vont être collées dans les communes de l'Hexagone.
Les premiers clips officiels vont aussi être diffusés à la télévision.
Cette phase de la campagne prendra fin à la veille du premier tour du scrutin.

Nouvelle date clé dans cette année 2022 très électorale. Dès ce lundi 30 mai s'ouvre la campagne officielle en vue des élections législatives prévues les 12 et 19 juin prochains. Comme pour l'élection présidentielle, cela va induire quelques changements jusqu'à la veille du premier tour du scrutin.

Première chose, chaque commune va devoir mettre à disposition des candidats des emplacements spéciaux afin de coller leur affiche officielle de campagne. À l'image de l'élection présidentielle, l'ordre d'apparition des candidats sur les panneaux de votre ville est déterminé par un tirage au sort. Dans le même temps, avec l'ouverture de cette "campagne officielle", chaque électeur recevra, d'ici au 11 juin prochain, l'ensemble des professions de foi des candidats se présentant dans leur circonscription. 

Sur ces dépenses, l’État remboursera aux candidats l'ensemble des frais engagés (tracts officiels, affiches sur panneaux électoraux et bulletins), ainsi qu’un forfait égal à 47,5% du plafond de dépenses à chaque candidat ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés au premier tour. Le plafond légal est fixé à 38.000 euros, auxquels s'ajoutent 0,15 euro par habitant de la circonscription.

Assez logiquement, l’utilisation à des fins de propagande électorale de tout procédé de publicité commerciale par voie de presse ou par tout moyen de communication audiovisuelle est interdite. Par ailleurs, il est interdit de faire la promotion - de manière publicitaire - du bilan d'un élu se représentant à l'élection ou qui en soutient un autre.

Pas d'égalité prévue dans les médias

Enfin, dans les médias, les règles changent aussi. Contrairement à l'élection présidentielle, il n'y a pas d'égalité du temps de parole durant la campagne électorale des législatives. En effet, l'Arcom - gendarme de l'audiovisuel - exige que les personnalités politiques candidates ou leur soutien aient un "accès équitable à l’antenne" des chaînes de télévision ou des stations de radio. Concrètement, lorsqu'il sera question d'un candidat dans une circonscription donnée, chaque média aura l'obligation de présenter à l'écran l'ensemble de ses adversaires. 

Enfin, dès ce 30 mai, vont apparaître les premiers clips de campagne des principaux partis politiques nationaux qui se sont lancés dans la bataille des législatives. Dernier point, cette période "officielle" s'achèvera le vendredi 10 juin à 23h59 avant l'entrée en vigueur d'une période de réserve pour tous les acteurs médiatiques ou politiques.


Benoit Leroy

Tout
TF1 Info