La Nupes, l'alliance de gauche à l'Assemblée nationale

Législatives 2022 : le Parti socialiste vote à une grande majorité l’accord avec LFI

Aurore Briffod avec AFP
Publié le 6 mai 2022 à 5h57, mis à jour le 6 mai 2022 à 8h12
JT Perso

Source : TF1 Info

Le conseil national du PS a largement approuvé l’accord avec 62% des voix "pour".
Des débats entre partisans et opposants ont eu lieu pendant plusieurs heures.
Les socialistes présenteront des candidats dans 70 circonscriptions.

Fin du suspense. Le Parti socialiste a voté en faveur de l’accord avec la France insoumise, Europe Écologie-Les Verts et le Parti communiste. Avec 167 voix "pour", 101 "contre" et 24 abstentions, la formation politique rejoint la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes). 

Lors de ce Conseil national, les débats ont parfois été tendus entre partisans et opposants de cette alliance qui redéfinit l’orientation du PS pour les années à venir et en premier lieu, pour les élections législatives des 12 et 19 juin. Olivier Faure, premier secrétaire, a conclu : "C’est un moment de clarification, ce vote dit à quel espace nous appartenons", "à gauche" et pas à Emmanuel Macron. Il a ajouté : "À force de dire que nous sommes un parti de gouvernement, nous pouvons oublier nos propres racines, qui sont en partie dans la radicalité.

70 circonscriptions pour les socialistes

L’ancienne ministre Laurence Rossignol s’est réjouie de cet accord "qui va permettre de faire élire un maximum de députés". De son côté, Patrick Menucci estime que "le PS n’est plus un parti de gouvernement mais un parti à la remorque de toutes les radicalités". Avant d’ajouter : "Qu’est-ce que vous allez faire quand il faudra autoriser les burkinis dans les piscines ?" Plus tard, François Kalfon s’est inquiété du sort des opposants : "Allez-vous exclure Carole Delga qui soutient des dissidents ?"

Lire aussi

Le texte signé par le PS et LFI prévoit que les socialistes présentent des candidats dans 70 circonscriptions. Un chiffre beaucoup plus faible qu’espéré mais bien plus élevé que celui proposé initialement par les Insoumis. Le parti de Jean-Luc Mélenchon ne prévoyait qu’une trentaine de circonscriptions pour les membres du PS. 


Aurore Briffod avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info