La Nupes, l'alliance de gauche à l'Assemblée nationale

Législatives : les macronistes en tête chez les Français de l'étranger, découvrez les résultats

Aurélie Loek
Publié le 6 juin 2022 à 9h13
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les Français de l'étranger et de la Polynésie votaient pour le premier tour des élections législatives jusqu'à ce week-end.
Selon les premiers résultats, les macronistes arrivent en tête, à l'exception notable de Manuel Valls, éliminé.
La Nupes, elle, réalise une percée et se qualifie pour le second tour dans la plupart des circonscriptions.

C'est une semaine plus tôt que les Français de l'étranger et les Polynésiens votaient pour le premier tour des législatives. Les résultats montrent une arrivée en tête des candidats du camp présidentiel, à l'exception notable de la 5e circonscription de l'étranger, regroupant l'Espagne, Monaco, le Portugal et Andorre, où Manuel Valls, investi par Ensemble!, le nom de l'alliance autour d'Emmanuel Macron,  a été éliminé. 

Circonscription par circonscription, retrouvez les résultats de la soirée électorale communiqués par le ministère des Affaires étrangères. À noter que les résultats définitifs seront proclamés ultérieurement par la commission de recensement.

10/11 pour la Nupes

Si les macronistes arrivent en tête chez les Français de l'étranger, ils sont parfois talonnés de près par l'alliance de la gauche, la Nupes. C'est le cas dans la 1re circonscription, qui regroupe les Français d'Amérique du Nord, où le candidat du camp présidentiel Roland Lescure est devant sa concurrente, Florence Roger, qui représente la Nupes.

Dans la 2e circonscription, qui regroupe l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale, le Mexique et les Antilles, c'est la candidate de la majorité sortante Eleonore Caroit qui devance Christian Rodriguez de la Nupes. La 3e circonscription, qui représente les Français d'Europe du Nord, a placé en tête Alexandre Holroyd (Ensemble!), suivi de Charlotte Minvielle (Nupes). 

C'est Ensemble! qui arrive également en tête de la 4e circonscription, représentant le Benelux (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg), avec Pieyre-Alexandre Anglade. Il affrontera au second tour Cécilia Gondard, de la Nupes. Dans la 5e circonscription (Espagne, Monaco, Portugal et Andorre), le candidat de la Nupes, Renaud Le Berre arrive cette fois en tête, devant Stéphane Vojetta, qui avait maintenu une candidature dissidente face à Manuel Valls.

Lire aussi

La 6e circonscription, qui représente la Suisse et le Liechtenstein, a rejeté le député sortant et candidat dissident Joachim Son-Forget pour mettre en tête l'économiste proche d'Emmanuel Macron Marc Ferracci. Il affrontera au second tour Magali Mangin, candidate de la Nupes. Dans la 7e circonscription, qui regroupe l'Europe de l'Est, centrale et les Balkans, Frédéric Petit (Ensemble!) arrive en tête devant Asma Rharmaoui-Claquin (Nupes).

Dans la 8e circonscription, celles  de plusieurs pays du pourtour méditerranéen, dont l'Italie et Israël, le député sortant Meyer Habib (UDI-LR) est arrivé en tête. Il est talonné par Deborah Abisror-de Lieme, du camp présidentiel. Dans la 9e circonscription, celle des Français du Maghreb et de l'Europe de l'Ouest, c'est le diplomate Karim Ben Cheikh (Nupes) qui a été préféré à l'ancienne ministre, Elisabeth Moreno (Ensemble!), qui a dû faire face à une candidature dissidente, avec Ahmed Eddarraz, réputé proche du couple Macron.

Les Français d'une partie du Moyen-Orient et de l'Afrique, dans la 10e circonscription, ont placé en tête la députée sortante Amélia Lakrafi (Ensemble!). Chantal Moussa (Nupes) se qualifie elle aussi pour le second tour. Enfin, dans la 11e circonscription, qui regroupe l'Asie, l'Océanie et une partie de l'Europe orientale, c'est la députée sortante Anne Genetet (Ensemble !) qui arrive en tête, devant la candidate Nupes Dominique Vidal.

La majorité présidentielle en tête en Polynésie

En Polynésie, les électeurs qui votaient dès samedi, ont, eux aussi, placé en tête les candidates investies par la majorité présidentielle dans la première (Nicole Bouteau, 41,9%) et la deuxième circonscription (Tepuaraurii Teriitahi, 33,2%). Dans la troisième circonscription, c'est en revanche le sortant Moetai Brotherson, qui siégeait avec les communistes à l'Assemblée, qui est arrivé en tête (34,2%), deux points devant le candidat macroniste.

Le taux de participation, qui avait atteint 19,1% au premier tour en 2017, est resté faible, compris entre 29,8% dans la 7e circonscription (Europe centrale et orientale) et 12,08% dans la 8e. Le 2e tour se tiendra pour les Polynésiens le 18 juin et le 19 juin pour les Français expatriés, comme en métropole.


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info