Élection présidentielle 2022

Législatives : pourquoi seulement une semaine sépare les deux tours ?

M.L
Publié le 12 juin 2022 à 18h27
JT Perso

Source : TF1 Info

Le premier tour du scrutin des législatives, ce dimanche 12 juin, sera suivi du second tour le 19 juin, une semaine plus tard.
Ce délai est jugé suffisant pour que les finalistes puissent mener campagne.
L'entre-deux-tours de la présidentielle dure pourtant deux semaines, mais c'est lui qui fait exception.

Dans une semaine tout juste, le nouveau visage de l'Assemblée Nationale sera dévoilé : une seule semaine s'intercale entre le premier tour, qui se déroule ce dimanche 12 juin, et le second, qui aura lieu le 19 juin. Lors du scrutin présidentiel en revanche, organisé en avril, l'entre-deux-tours courrait sur deux semaines. Mais en réalité, c'est ce scrutin qui relevait d'un fonctionnement exceptionnel. Toutes les élections à deux tours - municipales, départementales et régionales - se plient en fait au même calendrier que les législatives. 

"Il n’y a pas vraiment de fondement législatif, mais on a considéré qu’une semaine était un délai à la fois suffisant et pas trop long", a expliqué au Parisien Bruno Daugeron, professeur de droit public à l’Université Paris-Descartes. Cette semaine permet ainsi aux candidats qualifiés pour le second tour de se déplacer dans l'une des 577 circonscriptions à laquelle ils prétendent pour mener campagne dans la dernière ligne droite. 

Une semaine pour parcourir à nouveau la circonscription

Alors que dans le cas de l'élection présidentielle, l'espace à quadriller pour renforcer sa base électorale, mais aussi tenter de convaincre d'autres électeurs, est bien plus grand. "Compte tenu de l’importance du territoire français, incluant la métropole et l’outre-mer, quinze jours paraissait un délai minimum pour permettre aux deux finalistes de le parcourir. Les circonscriptions des élections locales sont, elles, nécessairement plus petites", indiquait à TV5Monde le constitutionnaliste et préfet de l'Yonne Pascal Jan en 2017. 

Pour les prétendants à l'Élysée qualifiés au second tour, "avoir du temps pour élargir leur base électorale leur est nécessaire", a-t-il ajouté. Le cas des Français de l'étranger confirme l'intérêt de cette règle : ces électeurs votent une semaine avant la métropole pour avoir le temps de distribuer le matériel électoral, mais aussi "pour que les candidates élues et les candidats élus pour le deuxième tour disposent d’une période de deux semaines pour pouvoir faire campagne", explique le site du consulat général de France à Bangalore, en Inde. 

Lire aussi

Ces circonscriptions recoupent en effet un territoire très vaste, d'où la mise en place d'un vote par internet pour faciliter le processus pour les électeurs habitant loin d'un bureau. Certaines d'entre elles s'étendent sur des dizaines de pays, parfois même à cheval sur plusieurs continents

Par ailleurs, ces modulations de calendrier jouent sur la teneur de la campagne de l'entre-deux-tours. Les finalistes de la présidentielle ont le temps pendant ces deux semaines de réorienter potentiellement leur ligne de campagne, pour convaincre un maximum d'électeurs, à l'instar d'Emmanuel Macron qui avait lancé de nombreux signaux à la gauche dans l'entre-deux-tours. "Alors que dans une élection législative, en une semaine, le fond du message ne change pas", a relevé Pascal Jan.


M.L

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info