Législatives : quelles sont les règles pour accéder au second tour ?

Publié le 8 juin 2022 à 15h48

Source : JT 20h WE

Ce dimanche, les Français inscrits sur les listes électorales sont appelés aux urnes pour le premier tour des élections législatives.
Dans chaque circonscription, ils sont invités à départager les prétendants à un siège à l'Assemblée nationale.
À quelles conditions un candidat accède-t-il au second tour ?

Emmanuel Macron obtiendra-t-il la majorité absolue pour mettre en place son projet ? Jean-Luc Mélenchon réussira-t-il son défi d'imposer une cohabitation au chef de l'État ? Qui seront les 577 députés qui siègeront sur les bancs de la prochaine Assemblée nationale ? Autant de questions que trancheront les quelque 48 millions d'électeurs inscrits sur les listes électorales, à l'occasion du premier tour des législatives, ce dimanche 12 juin. Mais avant d'y répondre, les prétendants au palais Bourbon devront d'abord se qualifier au second tour.

Pour y parvenir, la règle est particulière. Si le scrutin est "majoritaire à deux tours", comme la présidentielle, l'accès au second tour diffère. Théoriquement, ce ne sont pas les deux candidats les mieux placés à l'issue du premier tour qui se qualifient, mais tous ceux recueillant les suffrages de plus de 12,5% des électeurs inscrits (et non des votants).

Le taux de participation déterminant

Dès lors, l'abstention entre en jeu. Dans le cas d'un taux de participation de 50%, proche de celui observé en 2017, seuls les candidats qui obtiennent plus de 25% des voix exprimées (donc 12,5% des inscrits) sont qualifiés au second tour. Plus la participation est élevée, plus le score nécessaire pour rester en lice se réduit. Si aucun des candidats ne dépasse le seuil de 12,5% des inscrits, ou si un seul candidat l'obtient, alors les deux premiers sont qualifiés pour le second tour.

Le dimanche suivant, la règle sera plus simple. Parmi les candidats en lice au deuxième tour, celui recueillant le plus de voix est élu à l'Assemblée nationale pour un mandat de cinq ans. La majorité relative suffit.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info