Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives, J-11 : les "Confidentiels" du service politique TF1/LCI

Julien Arnaud avec Hélène Bonnet
Publié le 1 juin 2022 à 16h22
JT Perso

Source : TF1 Info

Chaque semaine, jusqu'aux élections législatives des 12 et 19 juin, le service politique de TF1 et LCI vous propose de découvrir les coulisses de cette campagne.
Tour d'horizon de l'actualité à onze jours du premier tour.

Plongez dans les coulisses de la campagne. Jusqu'au premier tour des élections législatives 2022, le 12 juin 2022, les journalistes du service politique de TF1 et LCI vous proposent un tour d'horizon des à-côtés de la bataille pour ce scrutin qui oppose l'actuelle majorité présidentielle d'Emmanuel Macron, la Nouvelle union populaire (Nupes) associant les partis de gauche derrière Jean-Luc Mélenchon, la droite "traditionnelle" sous la houlette des Républicains ainsi que le Rassemblement national de Marine Le Pen et le mouvement Reconquête conduit par Éric Zemmour.

Lire aussi

L’avenir politique de François Hollande...

Un proche de l'ancien chef de l’État l’assure : "François Hollande ne s'impliquera pas dans le Congrès du PS. Il va laisser Carole (Delga), Le Foll… faire le travail. Mais ensuite, François dit : 'il faut qu'il se passe quelque chose. Il y a un éloignement des militants qui sont heureux dans les assos mais n'ont plus envie d'être dans l'action politique.'"  Se verrait-il reprendre le PS ? "Les décombres, ça ne m’intéresse pas", aurait lâché l’ex président à un visiteur du soir. Interrogé par une journaliste de "Quotidien" (TMC) en marge d'une réunion publique, François Hollande ne semble d’ailleurs pas exclure une candidature à l'élection présidentielle de 2027 : "Tout est toujours ouvert, il n'y a plus de vie quand tout est fermé." 

... et sa vision de celui de Jean-Luc Mélenchon

À ses proches, l’ex-chef de l’État répète régulièrement que "Jean-Luc Mélenchon est déjà tourné vers 2027". Un de ses amis résume ainsi : "La gauche radicale peut être au second tour de la présidentielle si elle absorbe ce qui reste du PS et des écolos. Le PS c'est de la vengeance, mais les écolos, c'est une prise ! Il n'y aura pas de chance pour ces groupuscules s'ils y vont seuls. Mélenchon se dit que c'est la qualification assurée." Rendez-vous dans cinq ans !  

Législatives à gauche

À moins de deux semaines du premier tour des législatives dimanche 12 juin, voici les 3 scénarios pour la gauche selon une élue socialiste : 

"1. La gauche gagne et Mélenchon a réussi. Mais Mélenchon Premier ministre n'existe que dans le storytelling. Il y aura donc un effet déceptif.

2. La Nupes se rate et retour à la case départ

3. Ça fonctionne un peu. Il peut y avoir 150 députés Nupes à l'Assemblée. L'accord aura porté ses fruits."

Le retour du vote des jeunes

Un maire l’a constaté à la dernière élection : "Il y a des citoyens qu’on n’avait pas vu venir aux urnes depuis... Ségolène Royal. Quand on est de gauche, on reste hypersensible au vote des jeunes et des quartiers populaires." Pour rappel, au second tour de la présidentielle de 2007, les 18-24 ans avaient choisi la candidate PS à 63%. 

Un anniversaire morose chez LR

Le 30 mai 2015 se tenait le congrès fondateur du mouvement Les Républicains. Fini l’UMP, place aux LR ! Dans son discours de président, Nicolas Sarkozy définissait les trois valeurs de ce nouveau parti de droite : autorité, identité et laïcité. Sept ans plus tard, les Républicains font la soupe à la grimace. Après deux défaites à la présidentielle (F. Fillon : 20,01 % en 2017 ; V. Pécresse : 4,78% en 2022)  et avant même les résultats aux législatives, la bataille pour succéder à Christian Jacob - à la tête du parti depuis 2019 - occupe les esprits. Qui pour diriger LR ? "Qui voudra s’emm… avec ça ?", lâche un cadre. 

Un élu dresse la liste des potentiels prétendants : "Aurélien Pradié ? Il en a envie. Rachida Dati ? Elle en parle mais n’a pas les relais nécessaires. David Lisnard ? Il fait croire qu’il sera candidat mais il est déjà bien occupé avec l’AMF (Association des maires de France). Laurent Wauquiez ? Il pourrait, il sait faire mais très risqué." Rendez-vous à la rentrée !


Julien Arnaud avec Hélène Bonnet

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info