Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives, J-32 : les "Confidentiels" du service politique TF1/LCI

Julien Arnaud, avec Camille Colin, Mathilde Guenegan, Noé Gandillot et Matthieu Desmoulins
Publié le 11 mai 2022 à 17h39
JT Perso

Source : TF1 Info

Quel Premier ministre pour succéder à Jean Castex ? Eric Zemmour sera-t-il candidat ? Quel horizon politique pour Laurent Wauquiez ?
Chaque mercredi, jusqu'aux élections législatives des 12 et 19 juin, le service politique de TF1 et LCI vous propose de découvrir les coulisses de cette campagne.

Il y a la campagne officielle et ses à-côtés. Jusqu'au premier tour des élections législatives 2022, le 12 juin 2022, les journalistes du service politique de TF1 et LCI vous proposent un tour d'horizon dans les coulisses de la bataille pour ce scrutin qui met aux prises l'actuelle majorité présidentielle d'Emmanuel Macron, la Nouvelle union populaire (Nupes) associant les partis de gauche derrière Jean-Luc Mélenchon, le Rassemblement national de Marine Le Pen et le mouvement Reconquête conduit par Eric Zemmour. 

Qui pour succéder à Jean Castex ?

Emmanuel Macron connait le nom de son ou sa futur premier ministre, mais il n’en dira rien. On devrait toutefois être fixé d’ici à la fin de la semaine. Plusieurs noms reviennent ces dernières heures : Elisabeth Borne, actuelle ministre du Travail, Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé sous le quinquennat de François Hollande, Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture et de la communication entre 2016 et 2017 et actuelle directrice générale de l’Unesco et Catherine Vautrin, ancienne ministre sous Jacques Chirac et ex-députée LR de la Marne.

Sous la Ve République, il y a eu 24 Premiers ministres.  Edith Cresson est à ce jour la seule femme à avoir été nommée à Matignon  (15 mai 1991 – 2 avril 1992). 

Lire aussi

Le chiffre de la semaine

Un peu plus de 2,5 millions d’euros… C'est le montant des dons récoltés par Valérie Pécresse.  La date limite est fixée au 31 mai. Endettée après n’avoir obtenu que 4,8 % des suffrages, l’ex candidate à la présidentielle doit rembourser personnellement 5 millions d’euros. 

Retour aux affaires pour Pécresse

Valérie Pécresse inaugurera le vendredi 13 mai la deuxième biennale d’architecture d’Ile-de-France. Elle devrait également  participer à la campagne des législatives en allant soutenir plusieurs candidats. Rien de calé encore officiellement.  L’une de ses proches, Alexandra Dublanche, est candidate dans la 5e circonscription des Yvelines.

Zemmour : ira ou ira pas ?

"Eric, c'est pour très bientôt", promet un membre de l’équipe de l’ancien candidat à la présidentielle. "S’il y va, il se déclarera dans la presse quotidienne régionale." Autour d’un café, un proche d’Eric Zemmour fait le constat suivant : "S’il ne se lance pas, on dira qu’il s’est planqué. S’il perd, on dira qu’en fait, c'est un loser. Et s’il gagne, on ne va pas se mentir… Il ne va pas être passionné par la réglementation des trottoirs… Et on l’enquiquinera en lui expliquant qu’il ne va pas assez à l’Assemblée nationale !" Un cadre du parti Reconquête reconnaît : "Il n’y a pas de meilleure solution." 

Wauquiez, le retour ?

Laurent Wauquiez, retiré de la politique nationale depuis son départ de la présidence de LR, va-t-il se lancer lui aussi dans la bataille ? "C’est une possibilité. S’il doit faire une annonce, ça sera plutôt en Haute-Loire d'ici à la fin de la semaine", glisse l’un des proches de l’actuel président de la région Auvergne Rhône-Alpes. Ce qui est sûr, c’est que Laurent Wauquiez a beaucoup consulté ces dernières semaines. Un fin connaisseur du parti LR qui a eu Laurent Wauquiez au téléphone affirme : "Je ne connais pas sa décision finale."

Réunion secrète au Palais Bourbon

Alors que les organisations syndicales défilaient dans la rue, que Jean-Luc Mélenchon tenait un mini-meeting place de la République à Paris, une réunion secrète a eu lieu dimanche 1er mai à la questure de l’Assemblée Nationale. Selon nos informations, étaient présents Richard Ferrand, Edouard Philippe, François Bayrou, Marc Fesneau et Pierre-Yves Bournazel et, de temps en temps au téléphone, un certain… Emmanuel Macron.  C’est à partir de là qu’ont commencé les négociations au sein de la majorité présidentielle. Il aura fallu 4 jours et 4 nuits pour trouver un accord entre toutes les composantes et aboutir à leur coalition baptisée "Ensemble". 


Julien Arnaud, avec Camille Colin, Mathilde Guenegan, Noé Gandillot et Matthieu Desmoulins

Tout
TF1 Info