Le second quinquennat d'Emmanuel Macron

Législatives : même en cas de majorité, Emmanuel Macron devrait avoir besoin d'alliés pour gouverner

Justine Faure
Publié le 8 juin 2022 à 15h43
JT Perso

Source : TF1 Info

Le dernier sondage Ifop-Fiducial pour LCI pronostique l'élection de 250 à 290 députés de la majorité présidentielle le 19 juin.
Bien moins que les 308 députés élus en 2017 sous la seule étiquette La République en marche.
De quoi inquiéter Emmanuel Macron, qui aura plus que jamais besoin d'alliés loyaux pour gouverner.

Il y a cinq ans, une vague macroniste, composée de beaucoup de nouveaux élus novices en politique, avait déferlé à l'Assemblée nationale. Cinq ans plus tard, alors qu'il a été réélu le 24 avril dernier, Emmanuel Macron pourra-t-il compter sur le même succès le 19 juin ? L'alliance formée à gauche entre la France insoumise, le Parti socialiste, Europe Écologie-Les Verts et le Parti communiste est promise à déjouer une partie de ses plans, et à ne pas lui assurer une majorité aussi confortable qu'espérée.

En 2017, 308 députés estampillés La République en marche avaient fait leur entrée à l’Assemblée nationale. C’était 19 de plus que la majorité absolue, fixée à 289 sièges. Il fallait y ajouter 42 parlementaires Modem, le parti de François Bayrou, partenaire de la majorité présidentielle. Le chef de l'État pouvait également compter sur une partie de la vingtaine de parlementaires UDI et divers droite pour voter certains de ses textes.  

Au fil du quinquennat, la composition des groupes a évolué et le seul groupe La République en marche a perdu la majorité absolue puisqu’en cette fin de législature, il ne compte plus que 266 membres. Auxquels il faut toutefois ajouter 57 députés MoDem, 22 inscrits dans le groupe Agir ensemble, 19 dans UDI et indépendants. Mais avoir la majorité absolue grâce à d’autres groupes partenaires est moins confortable, car ces derniers ne sont pas tenus de voter les textes soumis au vote par le gouvernement. C’est pour cette raison qu’Emmanuel Macron et son entourage s’inquiètent des résultats prédits par les sondages à l’alliance Ensemble ! 

Le groupe LaREM bien moins important qu'il y a 5 ans

Le sondage Ifop-Fiducial pour LCI publié mardi 7 juin pronostique 250 à 290 députés pour la majorité présidentielle, à la limite de la majorité absolue. Surtout, contrairement à 2017, cela inclut toutes les composantes de la majorité, à savoir Renaissance (La République en marche), Modem, Horizons et Agir. Le groupe Renaissance seul devrait donc compter bien moins de députés qu’il y a cinq ans. Et tous ses alliés constitueront leur propre groupe ; il s’agissait d’une condition sine qua non pour être intégré au sein d’Ensemble. François Bayrou et Edouard Philippe notamment ne voulaient pas perdre leur indépendance.

Lire aussi

Ce sont les ambitions de l'ex-Premier ministre, notamment en vue de 2027, qui préoccupent particulièrement les proches d’Emmanuel Macron. Les troupes d’Edouard Philippe pourraient être tentées de prendre leurs distances avec la majorité présidentielle pour servir les intérêts du maire du Havre, en ne votant pas certains textes. Les dissensions pourraient apparaître très vite entre les groupes aux sensibilités différentes, notamment au moment de l’adoption de la réforme des retraites. 


Justine Faure

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info