Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Législatives : Reconquête, le mouvement d'Eric Zemmour, réussira-t-il à faire élire un député ?

par Justine FAURE
Publié le 6 juin 2022 à 18h24
JT Perso

Source : TF1 Info

Sans ancrage local et affaibli par le refus du Rassemblement national de nouer des alliances, Reconquête envisage avec difficultés les élections législatives.
Même Eric Zemmour, qui se démène pourtant dans la 4e circonscription du Var où il est candidat, est loin d'être assuré d'une victoire le 19 juin prochain.

Le parti a présenté 550 candidats aux élections législatives des 12 et 19 juin. Mais le parti d’Eric Zemmour, Reconquête, réussira-t-il à faire élire un seul député et à être représenté à l’Assemblée nationale ? Rien n’est moins sûr, même si du côté de Saint-Tropez, son leader jette toutes ses forces dans la bataille pour y parvenir.

Nouveau venu sur la scène politique et idéologiquement proche d’une frange des Républicains et du Rassemblement national, Reconquête est vu par les partis de droite comme un perturbateur auquel ils n’ont pas voulu s’allier. Rendant d’autant plus compliquées les chances de réussite du parti sans ancrage local les 12 et 19 juin prochains. Il avait d'ailleurs déploré de ne pas avoir reçu de réponse à la proposition d’Eric Zemmour de présenter une coalition des droites. "Hélas, ni le RN, ni les LR n’ont répondu favorablement à cette main tendue et à notre volonté de nous unir par amour de la France", avait regretté l'ex-journaliste.  

Pour essayer de sauver les meubles, Eric Zemmour a préféré s'engager à fond sur le terrain plutôt que mener une campagne au niveau national. Depuis sa déclaration de candidature dans la 4e circonscription du Var, qui comprend la commune de Saint-Tropez, l'ancien candidat à la présidentielle quitte peu souvent le département et inonde les réseaux sociaux de vidéos et photos de ses rencontres avec les habitants et du chaleureux accueil qu'il reçoit. 

Un sondage prédit une défaite d'Eric Zemmour à Saint-Tropez

Malgré tout, cela pourrait ne pas suffire à la faire élire au Palais Bourbon, dans une circonscription détenue par la majorité présidentielle, où la droite traditionnelle est fortement implantée, et où Marine Le Pen a réalisé de bons scores en avril dernier. Selon un sondage Ifop pour le JDD et Sud radio datant du 22 mai, l'ex-journaliste se qualifierait au second tour, mais échouerait ensuite face à la candidate de la majorité et députée sortante Sereine Mauborgne. 

Lire aussi

La tache s'annonce également compliquée pour les autres têtes d'affiche de Reconquête. Malgré l'aide de Marion Maréchal, le jeune Stanislas Rigault aura fort à faire dans le Vaucluse. Même l'ex-LR Guillaume Peltier pourrait être défait dans sa circonscription du Loir-et-Cher. "Je mesure qu'au milieu de la tempête, pour notre camp comme pour notre patrie, j'engage un combat difficile", a reconnu celui qui sera opposé à un candidat LR et RN, dans une circonscription où Marine Le Pen est arrivée en tête aux deux tours de la présidentielle. D'autres, comme Nicolas Bay, ex-RN et toujours député européen, ont préféré ne pas se risquer au verdict des urnes.

Selon le dernier sondage Ifop-Fiducial pour LCI, Reconquête peut espérer entre 1 et 4 sièges à l'Assemblée nationale le 19 juin prochain.


Justine FAURE

Tout
TF1 Info