Elisabeth Borne et une flopée d'ex-ministres de retour à l'Assemblée nationale

par J.F
Publié le 12 février 2024 à 14h15, mis à jour le 13 février 2024 à 5h49

Source : TF1 Info

Elisabeth Borne fait son retour sur les bancs de l'Assemblée nationale ce mardi 13 février.
L'ex-Première ministre sera accompagnée de nombreux ex-ministres de son gouvernement, pas reconduits dans la nouvelle équipe de Gabriel Attal.

Elle n'a jamais siégé en dehors des bancs réservés aux membres du gouvernement. Ce mardi 13 février, l'ex-Première ministre Elisabeth Borne est de retour à l'Assemblée nationale, en tant que "simple" députée, mandat qu'elle a retrouvé samedi, un mois après sa démission du gouvernement. Elle devrait faire son retour parmi les siens pendant la réunion de groupe hebdomadaire des députés Renaissance, qui d'après les vœux de leur président Sylvain Maillard devraient lui réserver une standing ovation. Ensuite, elle prendra place au siège numéro 255 et assistera à la séance de Questions au gouvernement. Au quotidien, elle grossira les rangs de la commission des Affaires étrangères.

Comme elle, de nombreux anciens ministres ont retrouvé leur mandat, lundi 12 février, là encore un mois après leur départ du gouvernement de Gabriel Attal. Il s'agit d'Olivier Véran (porte-parole), Bérangère Couillard (Égalité femmes-hommes), Olivier Dussopt (Travail), Clément Beaune (Transports), Carole Grandjean (Enseignement et Formation professionnels), Philippe Vigier (Outre-mer), Agnès Firmin-Le Bodo (Santé) et Olivier Becht (Commerce extérieur). Cela ne signifie pas, contrairement à Elisabeth Borne, qu'ils feront tous physiquement leur retour au palais Bourbon ce mardi. 

Borne "heureuse" de retrouver les députés de la majorité

"Je les sens très absents, je pense qu’ils vont très peu venir, et qu’ils vont tous partir vers d'autres cieux dès qu’ils le peuvent", a par ailleurs pronostiqué une cadre du groupe Renaissance auprès de l'AFP. En revanche, en déplacement dans sa circonscription du Calvados jeudi, accompagnée de quelques journalistes, l'ancienne cheffe du gouvernement s'est dite "heureuse de retrouver des députés avec lesquels (elle) travaille depuis 2017" et a assuré vouloir "aller au bout de son mandat de députée", dans lequel elle souhaite s'investir "pleinement".

Techniquement, quand leurs suppléants ont été relégués au dernier rang, leur trouver une nouvelle place dans l'hémicycle et un bureau a été un casse-tête. Elisabeth Borne devrait par exemple récupérer un vaste bureau hôtel de Broglie, et le siège de Barbara Pompili.

Ces nouveaux députés sont en grande majorité issus de l'aile gauche du gouvernement. Souhaiteront-ils s'organiser pour structurer un nouveau mouvement parmi les parlementaires ? Jeudi soir, la députée Stella Dupont, une des figures de cette aile gauche, a publié un communiqué où elle a dit regretter la formation d'un gouvernement "à droite de l'échiquier politique", et exprimé sa volonté d’œuvrer "à renforcer (la) capacité à (s')organiser" de la "sensibilité sociale et écologiste".


J.F

Tout
TF1 Info