Dans une interview accordée à Ouest France, Elisabeth Borne est revenue sur la récente polémique, selon laquelle elle aurait fait l'objet d'un recadrage de la part du président de la République.
Non seulement la Première ministre réfute ces rumeurs, mais elle exprime sa farouche volonté de poursuivre son séjour à Matignon.

Elisabeth Borne s'est visiblement attirée les foudres d'Emmanuel Macron. Ou peut-être pas. Après sa sortie médiatique, lors de laquelle elle a qualifié le Rassemblement national d'"héritier de Pétain", la Première ministre aurait été recadrée par le président de la République, lors d'un Conseil des ministres mardi. Lors d'une conférence de presse mercredi, le pensionnaire de l'Élysée a jugé qu'il fallait éviter les "jugements moraux" et les "mots des années 90" pour lutter contre l'extrême droite. 

Pour autant, la cheffe du gouvernement a démenti se trouver sur la sellette. "Le président de la République a eu l’occasion de s’exprimer mercredi matin. Il m’a assuré de sa confiance et a déclaré que s’il avait eu quelque chose à me dire, il l’aurait fait en tête-à-tête. Certains, manifestement, ont dû mal comprendre", déclare-t-elle dans les colonnes d'Ouest France, avec un sourire. "Nous œuvrons très étroitement ensemble", soutient-elle. 

Nous avons beaucoup de chantiers à mener
Elisabeth Borne

Pour l'heure, il n'est pas question de penser à un changement de ligne, et encore moins et à un départ. "J’ai une feuille de route et je m’y tiens. Nous avons beaucoup de chantiers à mener [...] sur des enjeux majeurs de santé, d’éducation, d’industrie verte, de justice", ajoute-t-elle, écartant d'un revers de main l'hypothèse d'un futur remaniement. 

"Matignon représente une grande responsabilité dans un contexte politique assez inédit. Aucun Premier ministre n’a eu à gérer une telle assemblée, avec quarante voix à obtenir pour atteindre la majorité absolue, avec des groupes politiques représentés très fortement comme le Rassemblement national et la France insoumise", glisse-t-elle tout de même. "Mais c’est un honneur de servir son pays", souffle-t-elle.


M.G

Tout
TF1 Info