"Elle déteste l'antisémitisme" : Raquel Garrido et Alexis Corbière réagissent à la garde à vue de leur fille

par I.N
Publié le 18 janvier 2024 à 17h26, mis à jour le 18 janvier 2024 à 19h33

Source : Sujet TF1 Info

La fille des députés insoumis Raquel Garrido et Alexis Corbière a été placée en garde à vue mardi et mercredi, avant d'être libérée vers 20h.
La justice la soupçonne d'avoir tenu des propos antisémites sur les réseaux sociaux.
Ce jeudi, ses deux parents ont réagi pour la première fois.

"Elle ne jouit d'aucun privilège ou passe-droit", voilà comment Alexis Corbière et Raquel Garrido réagissent à la garde à la vue de leur fille. Entre mardi matin et mercredi soir, Inés, 21 ans, la fille des députés insoumis, a été placée en garde à vue pour "apologie du terrorisme", a révélé Le Parisien, des informations confirmées par TF1-LCI. En cause ? Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux dans laquelle elle aurait "assumer" d'être "antisémite".

Si elle a été ciblée par un responsable politique d'extrême-droite, c'est parce qu'elle est notre fille
Raquel Garrido et Alexis Corbière

S'ils regrettent que "l'enquête, soumise au secret, n'ait pas été protégée", Alexis Corbière et Raquel Garrido reviennent sur les faits. "Le 20 octobre et le 14 novembre 2023, Damien Rieu (soutien d'Éric Zemmour, ndlr) a publié sur son compte X des captures d'écran et une vidéo qu'il a imputés à notre fille Inés", écrivent-ils dans un communiqué commun paru sur les réseaux sociaux. "Elle doit y répondre comme tout justiciable, devant la justice. Elle ne jouit à cet égard d'aucun privilège ni passe-droit. Nous respectons la procédure en cours."

D'après les députés, les échanges avec leur fille ont permis de constater qu'elle "déteste et réprouve le racisme et l'antisémitisme", poursuivent-ils. "L'apologie du terrorisme est un délit qui doit être poursuivi et puni conformément à la loi." Mais les deux députés déplorent que cette affaire ait pris de telles proportions. "Inés n'est pas une militante, elle n'est pas membre de La France insoumise", assurent-ils. "Si elle a été ciblée par ce responsable politique d'extrême-droite, c'est parce qu'elle est notre fille."

Alexis Corbière et Raquel Garrido appellent donc à "faire une stricte distinction entre (eux), sur lesquels incombent, en tant que personnalités politiques, des obligations de transparence et de rendu de compte, et nos trois enfants, qui n'ont pas cette obligation à l'égard du public et doivent bénéficier d'une protection totale de leur vie privée". Désormais "confrontés à une épreuve familiale et parentale", tous deux se disent "prêts à assumer toutes les conséquences" de leur "modèle familial atypique".

Dans leur déclaration, les parents ont fait savoir que la garde à vue de leur fille "a pris fin, vers 20h00" ce mercredi 17 janvier. Elle est ressortie libre, alors que l'enquête se poursuit.


I.N

Tout
TF1 Info